Montreal for a World BEYOND War Sends Letter on Nuclear Weapons to Canadian Government

By World BEYOND War Montreal, March 23, 2022

Prime Minister Justin Trudeau
Chrystia Freeland, Deputy Prime Minister
Anita Anand, Minister of National Defense
Melanie Joly, Minister of Foreign Affairs

Re: Nuclear arms are illegal and immoral

Dear Ministers:

We are writing to you today to express our profound concern about Canada’s role in exacerbating the threat of nuclear war. There is something that you can do about this and we are asking you to take action. Nuclear war can have no victors. Even one percent of all the world’s nuclear arsenal, if detonated, would kill millions of people outright and would furthermore project five million tonnes of soot into the atmosphere, causing a “nuclear winter” which would block out the sun for ten years. People, animals and even plant life could not survive—in the ensuing cold and dark conditions, those who did not freeze to death would die of starvation.

We oppose Canada’s membership in the NATO nuclear alliance, which proposes to prevent war by building up nuclear arsenals in the most powerful NATO member states, like the US, the U.K., and France, with the promise that nuclear-armed states would then “protect” the member states in the event of war. The very premise of NATO is paradoxical and ludicrous, since in order to succeed (assuming we define success as peace), the member states must never deploy their nuclear arsenals, and yet, the non-NATO countries must take seriously the threat that these weapons will indeed be used! This has created a game of chicken on a world scale that has
unthinkable humanitarian and environmental consequences.

On 7 July 2017, the International campaign to abolish nuclear weapons (ICAN) led an overwhelming majority of the world’s nations—but not Canada, sadly—to adopt a landmark global agreement to ban nuclear weapons, known officially as the Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons (TPNW). It entered into force on 22 January 2021. The TPNW prohibits nations from developing, testing, producing, manufacturing, transferring, possessing, stockpiling, using or threatening to use nuclear weapons, or allowing nuclear weapons to be stationed on their territory. It also prohibits them from assisting, encouraging or inducing anyone to engage in any of these activities.

Obviously, NATO member nations are not compliant with this treaty! And yet, we believe that this treaty has the potential to create true world security, through a binding peace agreement, and that this is much more conducive to long-term human survival than is the existence of NATO and the threat of nuclear war.

We are also alarmed that NATO recently asked its members to spend two per cent of their GDP on defense. Canada already spends $23.3 billion on the military and acquiescing to this demand would bring military spending to about $41.6 billion per year. We feel that these billions of dollars could be better spent in addressing
climate change, implementing a just transition, and compensating nations like Yemen, where infrastructure and human lives have been, and continue to be, destroyed by Canadian-made weapons.

We are asking you to take these steps immediately:

1. Start the process of extricating Canada from NATO. A first step would be to attend the first meeting of states parties (“1MSP”) to the Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons (TPNW), which is scheduled to take place sometime in May, June, or July, 2022. Canada could attend as an observer.
2.
Cancel plans to purchase 88 nuclear-capable fighter jets at a cost of $19 billion.
3.
Sign the TPNW.

Thank you and we look forward to your reply.
Sincerely,

Montreal for a World BEYOND War

Les Artistes pour la paix

 

Chers ministres :

Nous vous écrivons aujourd’hui pour vous faire part de notre profonde inquiétude quant au rôle du Canada dans l’exacerbation de la menace de guerre nucléaire. Il y a quelque chose que vous pouvez faire à ce sujet et nous vous demandons d’agir.

La guerre nucléaire ne peut avoir de vainqueurs. Même un pour cent de tout l’arsenal nucléaire mondial, s’il explosait, tuerait des millions de personnes et projetterait en outre cinq millions de tonnes de suie dans l’atmosphère, provoquant un “hiver nucléaire” qui bloquerait le soleil pendant dix ans. Les gens, les animaux et même les plantes ne pourraient pas survivre dans le froid et l’obscurité qui s’ensuivraient, et ceux qui ne mourraient pas de froid mourraient de faim.

Nous nous opposons à l’adhésion du Canada à l’alliance nucléaire de l’OTAN, qui propose de prévenir la guerre en constituant des arsenaux nucléaires dans les États membres les plus puissants de l’OTAN, comme les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, avec la promesse que les États dotés d’armes nucléaires ” protégeraient ” ensuite les États membres en cas de guerre. Le principe même de l’OTAN est paradoxal et ridicule, puisque pour réussir (en supposant que nous définissions le succès comme la paix), les États membres ne doivent jamais déployer leurs arsenaux nucléaires, et pourtant, les pays non membres de l’OTAN doivent prendre au sérieux la menace que ces armes soient effectivement utilisées ! Cela a créé un jeu de poker à l’échelle mondiale qui a des conséquences humanitaires et environnementales impensables.

Le 7 juillet 2017, la campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) a amené une majorité écrasante des nations du monde – mais pas le Canada, malheureusement – à adopter un accord mondial historique visant à interdire les armes nucléaires, connu officiellement sous le nom de Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TPNW). Il est entré en vigueur le 22 janvier 2021.

Le TPNW interdit aux nations de développer, tester, produire, fabriquer, transférer, posséder, stocker, utiliser ou menacer d’utiliser des armes nucléaires, ou d’autoriser le stationnement d’armes nucléaires sur leur territoire. Il leur est également interdit d’aider, d’encourager ou d’inciter quiconque à se livrer à l’une de ces activités.

De toute évidence, les pays membres de l’OTAN ne se conforment pas à ce traité ! Et pourtant, nous pensons que ce traité a le potentiel de créer une véritable sécurité mondiale, par le biais d’un accord de paix contraignant, et que cela est beaucoup plus propice à la survie de l’humanité à long terme que l’existence de l’OTAN et la menace d’une guerre nucléaire.

Nous sommes également alarmés par le fait que l’OTAN a récemment demandé à ses membres de consacrer deux pour cent de leur PIB à la défense. Le Canada consacre déjà 23,3 milliards de dollars à l’armée et acquiescer à cette demande porterait les dépenses militaires à environ 41,6 milliards de dollars par an. Nous pensons que ces milliards de dollars pourraient être mieux utilisés pour lutter contre le changement climatique, mettre en œuvre une transition juste et dédommager des nations comme le Yémen, où des infrastructures et des vies humaines ont été, et continuent d’être, détruites par des armes fabriquées au Canada.

Nous vous demandons de prendre immédiatement les mesures suivantes :

1. Commencez le processus de sortie du Canada de l’OTAN. Une première étape consisterait à assister à la première réunion des États partis (” 1MSP “) au Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TPNW), qui devrait avoir lieu en mai, juin ou juillet 2022. Le Canada pourrait y participer en tant qu’observateur.

2. Annuler les plans d’achat de 88 avions de chasse à capacité nucléaire, au coût de 19 milliards de dollars.

3. Signer le TPNW.

Nous vous remercions et nous attendons votre réponse.

Veuillez agréer l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Montreal for a World BEYOND War

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Translate To Any Language