Épisode 46 du podcast WBW : "Pas de sortie"

Par Marc Eliot Stein, mars 31, 2023

Épisode 46 du World BEYOND War Le podcast a été inspiré par deux choses : une pièce de Jean-Paul Sartre qui a été créée à l'origine dans le Paris occupé par les nazis en mai 1944, et un simple tweet de la journaliste anti-guerre australienne Caitlin Johnstone. Voici le tweet, qui ne nous dit rien que nous ne sachions déjà, mais qui peut être utile pour nous rappeler ce que beaucoup d'entre nous réalisent que nous devons faire pour sauver notre planète de l'holocauste nucléaire.

Tweet de Caitlin Johnstone 25 mars 2023 "Nous n'avons pas vraiment besoin d'accepter que les grandes puissances mondiales vont s'engager dans des relations de plus en plus dangereuses les unes avec les autres dans un avenir prévisible. Les propagandistes de l'Empire ne cessent de nous dire que nous devons nous détendre et accepter Cette trajectoire vers la guerre et l'holocauste nucléaire est conduite par des gens au sein du gouvernement américain et de ses alliés, et nous sommes beaucoup plus nombreux qu'eux. Nous pouvons détourner ce navire de l'iceberg chaque fois que nous le souhaitons. Nous devons simplement le vouloir suffisamment.

Ces mots ont été mon point de départ pour l'épisode de ce mois-ci et m'ont en quelque sorte fait penser au chef-d'œuvre existentialiste de Jean-Paul Sartre dans lequel trois Français récemment décédés se retrouvent ensemble dans une pièce à la décoration voyante mais confortable qui s'avère être, littéralement, l'enfer. . Pourquoi cela équivaut-il à la damnation éternelle pour trois personnes de s'asseoir dans une pièce et de se regarder ? Si vous n'êtes pas familier avec cette pièce, veuillez écouter l'épisode pour le découvrir, et aussi pour découvrir pourquoi la célèbre citation de cette pièce "L'enfer, c'est les autres" est souvent mal comprise, et pourquoi cette pièce est précieuse en tant que métaphore d'un planète se détruisant avec la maladie du militarisme et des profiteurs de guerre.

"No Exit and Three Other Plays" - couverture de livre antique de pièces écrites par Jean-Paul Sartre

L'épisode de ce mois-ci ne dure qu'une demi-heure, mais je trouve aussi le temps de parler de quelques autres choses : le déclin des États-Unis, les mensonges stupéfiants qui entourent la guerre entre l'Ukraine et la Russie, "Le Magicien d'Oz" et les leçons de morale que j'ai appris la capacité de l'humanité à un changement culturel positif rapide en travaillant comme technologue pendant la naissance et la croissance de l'ère Internet. Au cours des dernières décennies, nous avons vécu une révolution mondiale de l'information incroyablement passionnante qui a favorisé l'égalité d'accès à la communication entre pairs par rapport aux structures monolithiques et hiérarchiques descendantes.

Est-il possible que le changement technologique et l'intelligence relationnelle nous entraînent dans une nouvelle révolution – une révolution mondiale de la gouvernance ? C'est loin des crises qui nous étreignent aujourd'hui, mais nous avons déjà la technologie pour une révolution de la gouvernance qui donnerait aux êtres humains le pouvoir sur les gouvernements pourris et corrompus. Et nous avons le pouvoir. Mais comment commencer à exercer ce pouvoir ensemble sur une planète qui semble vouloir se déchirer ?

La plupart des épisodes du podcast WBW sont mes entretiens avec d'autres militants pour la paix, mais j'ai apprécié la chance de me concentrer sur mes propres pensées pour un épisode, et nous serons de retour avec une nouvelle interview le mois prochain. Extraits musicaux : « Ca Ira » de Roger Waters, « Gimme Some Truth » de John Lennon.

Citations de cet épisode :

« Je ne sais pas quoi dire aux exceptionnalistes américains. Je pleure pour le rêve américain auquel j'ai cru aussi. Allons-nous pleurer ensemble ?

"Il est temps de mettre fin à la phase napoléonienne de la planète Terre et d'arrêter de croire que nous appartenons à ces choses appelées nations, et que ces choses appelées nations sont si importantes que nous allons nous entre-tuer et nous laisser tuer pour elles."

« Ce que nous appelons le mal est souvent le reflet du mal de la société en nous, et pour cette raison, nous devons éviter de nous pointer du doigt. Nous portons tous en nous un héritage historique du mal. Nous devons commencer par le pardon.

« Nous avons le pouvoir de promouvoir, de soutenir et de défendre nos propres journalistes d'investigation. Nous n'avons pas besoin d'attendre que le Washington Post et le New York Times les sélectionnent pour nous.

Marc Eliot Stein, directeur de la technologie et animateur de podcast pour World BEYOND War

World BEYOND War Podcast sur iTunes
World BEYOND War Podcast sur Spotify
World BEYOND War Podcast sur Stitcher
World BEYOND War Podcast Flux RSS

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs

Notre théorie du changement

Comment mettre fin à la guerre

Défi Move for Peace
Événements anti-guerre
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

C'est votre chance de réinventer un world beyond war
Boutique WBW
Traduire dans n'importe quelle langue