La cage de fer de la guerre: le système de guerre actuel décrit

(Ceci est la section 3 de la World Beyond War papier blanc Un système de sécurité global: une alternative à la guerre. Continuer à précédant | Abonnement section.)

cage-de-fer-meme-b-HALF
WAR a mis l'humanité dans une cage. . . .
(S'il vous plaît retweet ce message et soutenir tous World Beyond Warcampagnes de médias sociaux de.)

Lorsque des États centralisés ont commencé à se former dans le monde antique, ils ont été confrontés à un problème que nous venons tout juste de commencer à résoudre. Si un groupe d'États pacifiques se heurtait à un État armé et agressif en guerre, ils n'avaient que trois choix: se soumettre, fuir ou imiter un État semblable à la guerre et espérer gagner au combat. De cette manière, la communauté internationale est devenue militarisée et l’est en grande partie restée. L'humanité s'est enfermée dans la cage de fer de la guerre. Le conflit est devenu militarisé. La guerre est le combat soutenu et coordonné entre groupes entraînant un grand nombre de victimes. La guerre signifie aussi, en tant qu'auteur John Horgan En d'autres termes, le militarisme, la culture de la guerre, les armées, les armes, les industries, les politiques, les projets, la propagande, les préjugés, les rationalisations qui rendent les conflits meurtriers entre groupes non seulement possibles mais aussi probables.note1

lance-missiles
Photo: Département américain de la défense (www.defenselink.mil/; source exacte) [Domaine public], via Wikimedia Commons
Dans la nature changeante de la guerre, les guerres ne se limitent pas aux États. On pourrait parler de guerres hybrides, où se déroulent des guerres conventionnelles, des actes terroristes, des violations des droits de l'homme et d'autres formes de violence aveugle à grande échelle.note2 Les acteurs non étatiques jouent un rôle de plus en plus important dans la guerre, qui prend souvent la forme d'une guerre dite asymétrique.note3

Si des guerres particulières sont déclenchées par des événements locaux, elles ne «éclatent» pas spontanément. Ils sont le résultat inévitable d'un système social de gestion des conflits internationaux et civils, le système de guerre. La cause des guerres en général est le système de guerre qui prépare le monde à l'avance à des guerres particulières.

"Une action militaire n'importe où augmente la menace d'une action militaire partout."

Jim Haber (Membre de World Beyond War)


Le système de guerre repose sur un ensemble de croyances et de valeurs interdépendantes qui existent depuis si longtemps que leur véracité et leur utilité sont considérées comme allant de soi et qu’elles sont généralement indiscutables bien qu’elles soient manifestement fausses.note4 Les mythes courants du système de guerre sont les suivants:

• La guerre est inévitable. nous l'avons toujours eu et nous le ferons toujours,
• La guerre est “la nature humaine”
• La guerre est nécessaire
• La guerre est bénéfique
• Le monde est un "endroit dangereux"
• Le monde est un jeu à somme nulle (je ne peux pas avoir ce que vous avez et inversement, et quelqu'un dominera toujours, meilleur que nous «eux».)
• Nous avons des "ennemis".

"Nous devons abandonner les hypothèses non examinées, par exemple, que la guerre existera toujours, que nous pouvons continuer à mener la guerre et à survivre, et que nous sommes séparés et non connectés."

Robert Dodge (Membre du conseil de la Nuclear Age Peace Foundation)

Le système de guerre comprend également des institutions et des technologies d’armement. Il est profondément ancré dans la société et ses différentes parties se nourrissent les unes des autres, ce qui en fait un système très robuste.

vidéoLes guerres sont des mobilisations hautement organisées et planifiées de forces préparées longtemps à l’avance par le système de guerre qui imprègne toutes les institutions de la société. Par exemple, aux États-Unis (un exemple solide de participant à un système de guerre), il n’existe pas seulement des institutions de guerre telles que la branche exécutive du gouvernement où le chef de l’État est également commandant en chef, l’organisation militaire elle-même (armée de terre). de la marine, de la force aérienne, des garde-côtes) et de la CIA, de la NSA, de la Sécurité intérieure, de plusieurs collèges de la guerre, mais la guerre fait également partie intégrante de l’économie, se perpétuant culturellement dans les écoles et les institutions religieuses, tradition perpétuée dans les familles événements sportifs, transformés en jeux et en films, animés par les médias. Presque nulle part n'apprend une alternative.

Le recrutement militaire est un petit exemple d'un seul pilier du militarisme de la culture. Les nations déploient beaucoup d'efforts pour recruter des jeunes dans l'armée, appelant cela «le service». Les recruteurs s'efforcent de faire en sorte que le «service» paraisse attrayant, offrant des avantages pécuniaires et éducatifs et le décrivant comme excitant et romantique. Jamais les inconvénients ne sont décrits. Les affiches de recrutement ne montrent pas de soldats mutilés et morts, ni de villages détruits ni de civils morts.

Aux États-Unis, le Atouts nationaux du Groupe de marketing et de recherche de l'Armée La branche maintient une flotte de semi-remorques dont les expositions interactives hautement sophistiquées, attrayantes, glorifient la guerre et sont destinées au recrutement dans les «lycées difficiles à pénétrer». La flotte comprend le «Army Adventure Semi» et le «All Army Experience». et d'autres.note5 Les élèves peuvent jouer dans des simulateurs et se battre dans des batailles de chars ou piloter des hélicoptères d’attaque Apache et revêtir l’équipement de l’Armée de terre pour des séances de photos et se lancer. Les camions sont sur la route 230 jours par an. La nécessité de la guerre est considérée comme allant de soi et ses inconvénients destructeurs ne sont pas exposés.

recrue

La culture du militarisme empiète sur les libertés civiles. En temps de guerre, la vérité est la première victime, les gouvernements propagandant et empêchant la discussion libre et la dissidence. Plus récemment, les gouvernements ont eu recours à une surveillance électronique massive des citoyens, à une peine d'emprisonnement sans jugement ni licenciement et à la torture, tous justifiés au nom de la sécurité nationale.

Les guerres résultent en partie d'un certain état d'esprit simple. Les gouvernements ont réussi à se convaincre, eux-mêmes et les masses populaires, qu'il n'y a que deux réponses à une agression: se soumettre ou se battre, être gouverné par «ces monstres» ou les bombarder jusqu'à l'âge de pierre. Ils citent souvent l '«analogie de Munich» - quand, dans 1938, les Britanniques cédèrent bêtement à Hitler et que, finalement, le monde devait de toute façon combattre les nazis. L'implication est que, si les Britanniques avaient «défendu» Hitler, il se serait renversé et la Seconde Guerre mondiale n'aurait pas eu lieu. Dans 1939, Hitler a attaqué la Pologne et les Britanniques ont choisi de se battre. Des dizaines de millions de personnes sont mortes.note6 Une «guerre froide» très chaude avec une course aux armements nucléaires s’ensuit. Malheureusement, au Xe siècle, il est clairement devenu évident que faire de la guerre ne permet pas de créer la paix, comme le démontrent clairement le cas des deux guerres du Golfe, de la guerre d'Afghanistan et de la guerre Syrienne / ISIS. Nous sommes entrés dans un état de permawar. Kristin Christman, dans Paradigme pour la paix, suggère par analogie une autre approche du conflit international pour résoudre les problèmes:

On ne donnerait pas une voiture pour la faire partir. Si quelque chose n'allait pas, nous déterminerions quel système ne fonctionnait pas et pourquoi: comment fonctionne-t-il? Ça s'allume un peu? Les roues tournent-elles dans la boue? La batterie doit-elle être rechargée? Les gaz et l'air passent-ils? Comme dans le cas d'un coup de pied à la voiture, une approche du conflit qui repose sur des solutions militaires ne résout pas le problème: elle ne fait pas de distinction entre les causes de la violence et ne prend pas en compte les motivations agressives et défensives.note7

Nous ne pouvons mettre fin à la guerre que si nous changeons les mentalités, posons les questions pertinentes afin de déterminer les causes du comportement de l'agresseur et, surtout, de voir si son propre comportement en fait partie. Comme la médecine, traiter uniquement les symptômes d'une maladie ne la guérira pas. En d’autres termes, nous devons réfléchir avant de sortir le pistolet. Ce plan pour la paix fait cela.

wwIIILe système de guerre ne fonctionne pas. Cela n'apporte pas la paix, ni même une sécurité minimale. Ce que cela produit, c'est une insécurité mutuelle. Pourtant nous continuons.

Les guerres sont endémiques; Dans un système de guerre, tout le monde doit se méfier des autres. Le monde est un endroit dangereux parce que le système de guerre le rend tel. Il est HobbesC'est la «guerre de tous contre tous». Les nations estiment être victimes de complots et de menaces de la part d'autres nations, convaincues que la puissance militaire des autres vise à leur destruction tout en ne voyant pas leurs propres échecs, que leurs actions créent le comportement qu’ils redoutent et qu’ils combattent comme des ennemis deviennent des images inversées les unes des autres. Les exemples abondent: le conflit israélo-arabe, le conflit indo-pakistanais, la guerre américaine contre le terrorisme qui crée de plus en plus de terroristes. Chaque côté manœuvre pour les hauteurs stratégiques. Chacune des parties diabolise l’autre tout en annonçant sa contribution unique à la civilisation. À cette volatilité s'ajoute la course aux minéraux, en particulier le pétrole, alors que les pays poursuivent un modèle économique de croissance sans fin et de dépendance au pétrole.note8 En outre, cette situation d'insécurité perpétuelle offre aux élites et aux dirigeants ambitieux la possibilité de conserver le pouvoir politique en attisant les craintes populaires et offre une formidable opportunité de générer des bénéfices pour les fabricants d'armes qui soutiennent ensuite les politiciens qui attisent les flammes.note9

PLEDGE-rh-300-mains
Si vous voulez, vous pouvez connectez-vous au support World Beyond War dès aujourd'hui !

De cette manière, le système de guerre s'auto-alimente, se renforce et se perpétue. Croyant que le monde est un endroit dangereux, les nations s'arment et agissent de manière belliqueuse dans un conflit, prouvant ainsi aux autres nations que le monde est un endroit dangereux et qu'elles doivent donc être armées et agir de la même manière. L’objectif est de menacer la violence armée dans une situation de conflit dans l’espoir de «dissuader» l’autre partie, mais cela échoue régulièrement. L’objectif n’est alors pas d’éviter un conflit, mais de le gagner. Les alternatives à des guerres particulières ne sont presque jamais sérieusement recherchées et l'idée qu'il puisse exister une alternative à la guerre elle-même ne se présente presque jamais aux gens. On ne trouve pas ce que l'on ne cherche pas.

Il ne suffit plus de mettre fin à une guerre ou à un système d’armes particulier si nous voulons la paix. L'ensemble du complexe culturel du système de guerre doit être remplacé par un système différent de gestion des conflits. Heureusement, comme nous le verrons, un tel système se développe déjà dans le monde réel.

Le système de guerre est un choix. En fait, la porte de la cage de fer est ouverte et nous pouvons en sortir à tout moment.

(Continuer à précédant | Abonnement section.)

Nous voulons de vos nouvelles! (S'il vous plaît partager des commentaires ci-dessous)

Comment cela a-t-il conduit vous penser différemment des alternatives à la guerre?

Que voudriez-vous ajouter, changer ou interroger à ce sujet?

Que pouvez-vous faire pour aider plus de gens à comprendre ces alternatives à la guerre?

Comment pouvez-vous agir pour que cette alternative à la guerre devienne une réalité?

S'il vous plaît partager ce matériel largement!

articles similaires

Voir d'autres publications liées à «Pourquoi un système de sécurité mondial alternatif est-il à la fois souhaitable et nécessaire?»

Découvrir l' table des matières complète pour Un système de sécurité global: une alternative à la guerre

Devenir World Beyond War Supporter! S’INSCRIRE | Faire un don

Notes:
1. La guerre est notre problème le plus urgent. Résolvons-le. (retour à l'article principal)
2. En savoir plus sur: Hoffman, FG (2007). Conflit au 21ème siècle: la montée des guerres hybrides. Arlington, Virginie: Institut Potomac d'études politiques. (retour à l'article principal)
3. La guerre asymétrique a lieu entre des parties au combat où le pouvoir militaire, les stratégies ou les tactiques relatifs diffèrent considérablement. L’Iraq, la Syrie et l’Afghanistan sont les exemples les plus connus de ce phénomène. (retour à l'article principal)
4. Guerres américaines. Illusions et réalités (2008) de Paul Buchheit éclaircit les idées fausses de 19 sur les guerres américaines et le système de guerre américain. La guerre de David Swanson est un mensonge (2010) réfute les arguments de 14 utilisés pour justifier des guerres. (retour à l'article principal)
5. La société d’expositions mobiles propose «un éventail d’expositions telles que les véhicules à expositions multiples, les semis interactifs, les semi-aventures et les remorques d’aventures gérées par des recruteurs de l’Armée de terre afin de reconnecter le peuple américain avec l’armée américaine et de renforcer la sensibilisation de l’Armée au lycée et au collège. les étudiants et leurs centres d’influence. Voir le site Web à l’adresse suivante: http://www.usarec.army.mil/msbn/Pages/MEC.htm (retour à l'article principal)
6. Les nombres varient énormément selon la source. Les estimations vont de 50 millions à 100 millions de victimes. (retour à l'article principal)
7. Site Internet de Paradigm for Peace (retour à l'article principal)
8. Une étude a montré que les gouvernements étrangers sont X fois plus susceptibles d'intervenir dans les guerres civiles lorsque le pays en guerre dispose d'importantes réserves de pétrole. L'étude complète «Huile au-dessus de l'eau» est disponible ici. (retour à l'article principal)
9. Des preuves sociologiques et anthropologiques approfondies peuvent être trouvées dans ces livres: Pilisuk, Marc et Jennifer Achord Rountree. 2008. À qui profite la violence et la guerre dans le monde: découvrir un système destructeur. Nordstrom, Carolyn. 2004. Shadows of War: Violence, pouvoir et profit international au XXIe siècle. (retour à l'article principal)

Réponses 3

  1. Après avoir lu l'exposé, je pense que vous avez négligé l'élément le plus fondamental qui promulgue le «syndrome de la guerre»: l'ARGENT. Que ce soit sous forme de ressources naturelles, d'or, de monnaies fiduciaires, etc. Car cela se traduit par PUISSANCE! Pouvoir d'imposer un état de droit qui prône ceux qui possèdent le pouvoir de dominer en imposant leur état de droit à ceux qu'ils souhaitent opprimer. Comme l'a bien noté la dynastie Rothchild: celui qui contrôle le rôle de l'argent contrôle le rôle du gouvernement, quelle que soit sa nationalité! (http://www.bushstole04.com/monetarysystem/rothschild_bank.htm)

    Si vous pouvez résoudre l’importance de l’ARGENT, vous trouverez la solution pour mettre fin au conflit de guerre!

  2. En accord avec Naykd Poet, le «Iron Cage» est une réflexion importante sur la politique et la culture du militarisme aux États-Unis et la façon dont le militarisme façonne la culture et la politique. Cependant, il manque (pour autant que je sache) toute indication de la façon dont le système militaire fonctionne au sein de l'économie maximisant le profit, c'est-à-dire comment le système du Pentagone aux États-Unis est un élément crucial de l'économie des entreprises - un moyen de canaliser le public l'argent dans les coffres des entreprises qui non seulement augmente la tyrannie du pouvoir des entreprises, mais mine également tout ce qui est «public», c'est-à-dire la santé publique, l'éducation, les infrastructures, etc. Il convient de noter que plus de 50% des dépenses discrétionnaires fédérales sont des dépenses militaires, et fermer à 100% des entreprises FORTUNE 500 reçoivent un financement sous une forme ou une autre via l'entonnoir du Pentagone. La question persiste: qu'est-ce que le militarisme promeut réellement et que défend réellement le militarisme? paix, d

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Traduire dans n'importe quelle langue