Rapport des réunions publiques de l'OIRPC 2022

Par Maya Garfinkel, World BEYOND War, Novembre 10, 2022

Vue d'ensemble 

Du 4 octobre au 1er novembre 2022, des dizaines de militants s'est présenté aux assemblées publiques semestrielles de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC). Participants à Vancouver, Regina, Winnipeg, London, Halifax et St. John's exigé que le Régime de pensions du Canada, qui gère 539 milliards de dollars au nom de plus de 21 millions de Canadiens actifs et retraités, se départit des profiteurs de guerre, des régimes oppressifs et des destructeurs du climat, et réinvestit plutôt dans un monde meilleur. Malgré le fait que ces préoccupations concernant les investissements du RPC dominaient les réunions, les participants n'ont reçu que peu ou pas de commentaires des membres du conseil d'administration du RPC en réponse à leurs demandes. 

L'OIRPC continue d'investir des milliards de dollars de retraite canadiens dans les infrastructures de combustibles fossiles et les entreprises qui alimentent la crise climatique. L'OIRPC a investi 21.72 milliards de dollars dans les seuls producteurs de combustibles fossiles et plus de 870 millions de dollars dans les marchands d'armes mondiaux. Cela comprend 76 millions de dollars investis dans Lockheed Martin, 38 millions de dollars dans Northrop Grumman et 70 millions de dollars dans Boeing. Au 31 mars 2022, l'OIRPC avait investi 524 millions de dollars (contre 513 millions de dollars en 2021) dans 11 des 112 entreprises répertoriées dans la base de données des Nations Unies comme complices de violations du droit international dans des colonies illégales sur des terres palestiniennes avec plus de sept pour cent de l'investissement total de l'OIRPC être dans des entreprises complices des crimes de guerre israéliens.

Alors que l'OIRPC prétend se consacrer à « les meilleurs intérêts des cotisants et des bénéficiaires du RPC", en réalité, il est extrêmement déconnecté du public et fonctionne comme une organisation d'investissement professionnelle avec un mandat commercial et d'investissement uniquement. Malgré des années de pétitions, d'actions et de présence publique aux réunions publiques semestrielles de l'OIRPC, il y a eu un sérieux manque de progrès significatifs dans la transition vers des investissements qui améliorent le monde plutôt que de contribuer à sa destruction. 

Efforts d'organisation nationale

Déclaration conjointe 

Les organisations suivantes ont signé une déclaration exhortant le RPC à se désinvestir : Les défenseurs de la paix juste, World BEYOND War, Réseau de solidarité contre l'injustice minière, Coalition canadienne BDS, Mines Alerte Canada, Institut canadien de politique étrangère. La déclaration a été approuvée par : 

  • BDS Vancouver – Salish de la côte
  • Coalition canadienne BDS
  • Canadiens pour la justice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO)
  • Voix juives indépendantes
  • Justice pour les Palestiniens – Calgary
  • Midislandais pour la justice et la paix au Moyen-Orient
  • Association des droits des Palestiniens d'Oakville
  • Alliance pour la paix Winnipeg
  • People for Peace Londres
  • Conseil de la paix de Regina
  • Réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun
  • Solidarité avec la Palestine - St. John's

Toolkits 

Trois organismes ont élaboré des trousses d'outils pour aider les personnes qui assistent aux réunions ou soumettent des questions à l'OIRPC. 

  • Shift Action for Pension Wealth and Planet Health a publié un note d'information sur l'approche de l'OIRPC en matière de risque climatique et d'investissements dans les combustibles fossiles, ainsi qu'une outil d'action en ligne qui envoie une lettre aux dirigeants et aux membres du conseil d'administration de l'OIRPC.
  • Just Peace Advocates et la Coalition canadienne BDS ont publié la trousse d'outils Désinvestir des crimes de guerre israéliens ici sur les investissements du CPP dans les crimes de guerre israéliens.
  • World BEYOND War a publié une liste des investissements du CPP dans les armes ici.

Communiqué de presse

Les défenseurs de la paix juste et World BEYOND War a publié un communiqué de presse conjoint fin octobre concernant l'activisme lors des réunions publiques du CPP tout au long du mois et en prévision de la réunion nationale virtuelle du 1er novembre. Les deux organisations ont distribué le communiqué à des centaines de contacts dans les médias. 

Rapports des réunions publiques provinciales

*En gras villes ont été suivies par au moins un militant affilié. 

Vancouver (4 octobre)

Calgary (5 octobre)

Londres (6 octobre)

Régina (12 octobre)

Winnipeg (13 octobre)

Halifax (24 octobre)

St. John's (25 octobre)

Charlottetown (26 octobre)

Fredericton (27 octobre)

Colombie-Britannique

La réunion de la Colombie-Britannique a eu lieu à Vancouver le 4 octobre. 

À Vancouver, le premier endroit de la tournée, on a soulevé le fait que les Canadiens sont très préoccupés par le fait que le fonds de pension n'est pas investi de manière éthique. « Assurément, l'OIRPC est en mesure d'obtenir un bon rendement fiscal sans avoir à investir dans des entreprises qui financent un occupation génocidaire et illégale de la Palestine», a déclaré Kathy Copps, enseignante à la retraite et membre du BDS Vancouver Coast Salish Territories. « Il est honteux que l'OIRPC ne valorise que la protection de nos investissements et ignore l'impact terrible que nous avons dans le monde entier », a poursuivi Copps. "Quand répondrez-vous à la 2021 Mars lettre signée par plus de 70 organisations et 5,600 XNUMX personnes exhortant l'OIRPC à se départir des entreprises répertoriées dans la base de données de l'ONU comme complices des crimes de guerre israéliens ? »

Ontario 

La réunion de l'Ontario a eu lieu à London le 6 octobre en présence de David Heap de People for Peace London. 

Il y avait plusieurs questions des participants concernant le changement climatique et les investissements, et une longue question en 2 parties sur la Chine d'un Ouïghour-Canadien. Le personnel de l'OIRPC a déclaré que « s'éloigner » d'un placement ne procure « qu'une minute de bien-être éphémère ». De plus, le personnel de l'OIRPC a déclaré qu'il « éliminait » déjà les entreprises qui produisent des armes à sous-munitions et des mines terrestres. 

Saskatchewan 

Moins de trente personnes ont assisté à la réunion de la Saskatchewan à Regina le 12 octobre. 

Jeffrey Hodgson et Mary Sullivan étaient présents de l'OIRPC. Après que les militants aient posé des questions sur les investissements contraires à l'éthique, plusieurs participants non affiliés ont exprimé leur soutien aux militants. Les militants présents, dont Ed Lehman du Regina Peace Council et Renee Nunan-Rappard de Human Rights for All, ont posé des questions sur les infrastructures, les avions de chasse et Lockheed Martin. En outre, ils ont également posé des questions sur l'énergie verte, les émissions de carbone et l'éthique de profiter des guerres. 

Après la réunion, certains militants et participants ont discuté WSP, une entreprise canadienne qui constitue une grande majorité du portefeuille canadien et qui a été incluse dans une récente soumission à l'ONU pour être considérée pour la base de données de l'ONU sur les entreprises complices de violations des droits de l'homme compte tenu de son implication dans le projet de tramway de Jérusalem-Est , avec le personnel de l'OIRPC après la rencontre. Le personnel a commencé à parler de prise de risque/gestion (risque de perdre de l'argent), déclarant « nous ne désinvestissons pas, nous vendons ». Ils ont justifié leurs actions en disant qu'ils le mettaient dans un fonds équilibré. Lorsqu'on leur a demandé s'ils étaient investis en Russie, ils ont répondu très clairement non. 

Manitoba 

La réunion du Manitoba a eu lieu à Winnipeg le 13 octobre en présence de Peace Alliance Winnipeg (PAW). Les représentants du CPP lors de cette réunion ont déclaré qu'ils étaient conscients des circonstances entourant les violations des droits de l'homme dans des pays comme la Chine et ont ajouté que le risque géopolitique est un "énorme domaine" d'engagement pour le CPPIB.

Une question a été posée sur les récents rapports d'Amnesty International et de Human Rights Watch qui qualifient le traitement des Palestiniens par Israël d'« apartheid ». Cette question a été posée spécifiquement en ce qui concerne les investissements du RPC dans WSP, qui a des bureaux à Winnipeg. Tara Perkins, une représentante du RPC, a déclaré qu'elle avait déjà entendu des préoccupations au sujet du WSP et a ajouté que l'OIRPC suit un processus « robuste » lorsqu'il investit. Elle a encouragé la participante à lui envoyer un e-mail pour lui faire part de ses préoccupations concernant WSP. Notez que des milliers de lettres à cet égard ont été envoyées au cours des deux dernières années, avec 500 et plus dans le dernier mois. 

Nova Scotia

La réunion de la Nouvelle-Écosse a eu lieu à Halifax le 24 octobre. 

Plusieurs membres de Voice of Women for Peace et Independent Jewish Voices ont participé en tant que militantes à Halifax. Plusieurs militants ont également manifesté devant la réunion publique. Dès le départ, le RPC a indiqué qu'il était contre le désinvestissement comme stratégie d'investissement s'il s'opposait au comportement d'une entreprise. Au lieu de cela, ils voulaient engager activement les entreprises avec lesquelles ils voulaient changer. Ils ont insisté sur le fait que les entreprises impliquées dans des violations des droits de l'homme n'étaient pas rentables à long terme, les renonçant ainsi à l'obligation de mettre tout en place pour lutter contre les violations des droits de l'homme. 

Terre-Neuve-et-Labrador

La réunion de Terre-Neuve a eu lieu à St. John's le 25 octobre. 

Quatre membres de Solidarité avec la Palestine – St. John's ont assisté à la réunion de l'OIRPC à St. John's et ont organisé une manifestation de 30 minutes à l'extérieur avant la réunion. Une question posée par les participants militants était : Comment l'OIRPC a-t-il éliminé les externalités telles que la guerre, le changement climatique et les droits humains de son portefeuille d'investissement ? Michel Leduc a indiqué que l'OIRPC était conforme à 100 % au droit international [surplombant les investissements dans les territoires palestiniens occupés]. La deuxième question d'un participant militant était : comment les investissements dans l'apartheid israélien, en particulier la Banque Hapoalin et la Banque Leumi Le-Israël, ont-ils obtenu à travers leur récente analyse environnementale, sociale et de gouvernance [ESG] puisque les deux banques sont sur la liste noire des Nations Unies quant à leur complicité avec les colonies sionistes en Palestine occupée ?

Réunion nationale

La réunion nationale s'est tenue en ligne le 1er novembre 2022.  

Au cours de la réunion virtuelle, le personnel de l'Office a répondu à une question sur les investissements en Russie, confirmant qu'il n'y avait pas eu d'investissements en Russie au cours des dix dernières années. Ils n'ont pas répondu directement sur les investissements chinois et les questions sur les fabricants de guerre et les bases de données de l'ONU et d'autres entreprises complices des crimes de guerre israéliens.

Remarques finales 

Les organisateurs étaient ravis d'avoir eu une forte présence à plus de la moitié des réunions publiques de l'OIRPC en 2022. Malgré des années de pétitions, d'actions et de présence publique aux réunions publiques semestrielles de l'OIRPC, il y a eu un sérieux manque de progrès significatifs vers la transition. vers des investissements qui investissent dans les meilleurs intérêts à long terme en améliorant le monde plutôt qu'en contribuant à sa destruction. Nous appelons les autres à faire pression sur le RPC pour qu'il investisse sa responsabilité dans un monde meilleur pour tous. Suivre Les défenseurs de la paix juste, World BEYOND War, Réseau de solidarité contre l'injustice minière, Coalition canadienne BDS, Mines Alerte Canada et Institut canadien de politique étrangère pour rester au courant des opportunités d'action futures concernant le désinvestissement du RPC. 

Pour plus d'informations sur l'OIRPC et ses investissements, consultez ce webinaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Traduire dans n'importe quelle langue