Pleins feux sur les bénévoles : Chrystel Manilag

Bénévole WBW Chrystel ManilagChaque mois, nous partageons les histoires de World BEYOND War des volontaires du monde entier. Voulez-vous faire du bénévolat avec World BEYOND War? E-mail greta@worldbeyondwar.org.

Emplacement:

Philippines

Comment vous êtes-vous impliqué dans l'activisme anti-guerre et World BEYOND War (WBW)?

World BEYOND War m'a été présenté par un ami. Après avoir assisté à des webinaires et s'être inscrit au Organisation de la formation 101, elle m'a parlé avec passion de la vision et de la mission de l'organisation qui se concentre sur l'éradication de l'institution de la guerre. Alors que je visitais le site Web et parcourais son contenu, la réalisation m'a frappé comme un seau d'eau froide - je n'avais que peu de connaissances sur la guerre et les bases militaires et j'avais sous-estimé à tort la gravité de la situation. Me sentant responsable, j'ai été motivée à passer à l'action et j'ai décidé de postuler pour un stage. Ayant grandi dans un pays où les termes « activisme » et « activiste » ont des connotations négatives, faire un stage à World BEYOND War est devenu le début de mon voyage avec l'activisme anti-guerre.

A quels types d'activités avez-vous participé dans le cadre de votre stage ?

Lors de mon stage de 4 semaines à World BEYOND War, j'ai eu l'opportunité de travailler pour le Campagne sans base, équipe des articles et base de données des ressources. Dans le cadre de la campagne No Bases, mes co-stagiaires et moi avons étudié l'impact environnemental des bases militaires américaines et, par la suite, a publié un article et a fait une présentation sur nos conclusions. Nous avons également travaillé avec M. Mohammed Abunahel sur la liste des bases à l'étranger où mon travail consistait à rechercher des ressources utiles axées sur les bases militaires américaines. Sous l'équipe des articles, j'ai aidé à poster World BEYOND War du contenu original et des articles d'institutions partenaires sur le site WordPress. Enfin, mes co-stagiaires et moi avons aidé à migrer les ressources vers la nouvelle base de données en recoupant la musique/les chansons sur le site Web avec celle sur la feuille de calcul - en vérifiant les incohérences et en remplissant les données manquantes en cours de route.

Quelle est votre principale recommandation pour quelqu'un qui souhaite s'impliquer dans l'activisme anti-guerre et la WBW ?

Si vous êtes un débutant dans l'activisme anti-guerre comme moi, je vous recommande de suivre World BEYOND War sur les réseaux sociaux et s'abonner à leurs newsletters bimensuelles pour en savoir plus sur le mouvement et pour vous tenir informé de ce qui se passe dans le monde. Cela ouvre une fenêtre d'opportunité pour développer notre passion dans la lutte contre la guerre et pour nous impliquer dans l'organisation à travers leurs événements et cours en ligne. Si vous souhaitez aller plus loin, devenez bénévole ou postulez pour un stage. L'essentiel est que n'importe qui est le bienvenu pour rejoindre le mouvement tant que vous avez la passion et la détermination d'agir.

Qu'est-ce qui vous motive à plaider pour le changement?

Le fait même que le changement puisse être atteint est ce qui continue de m'inspirer à le défendre. Rien n'est impossible dans ce monde et il y a certainement quelque chose que chacun de nous peut faire pour mettre fin à la guerre et à la violence. C'est ce sentiment d'espoir qui m'a permis de voir la lumière au bout de ce tunnel sombre - qu'un jour, les gens seront unis et que la paix prévaudra.

Quel impact la pandémie de coronavirus a-t-elle eu sur vous et votre stage chez WBW ?

S'il y a une bonne chose qui est ressortie de la pandémie de COVID-19, c'est l'opportunité de faire un stage chez World BEYOND War. Les stages en personne étant temporairement interdits pour des raisons de santé et de sécurité, j'ai pu maximiser mes ressources en ligne, ce qui m'a conduit à cette organisation mondiale. Pour quelqu'un qui vit dans un autre pays, l'organisation du travail que j'avais à World BEYOND War s'est avéré très efficace. Tout se faisait en ligne et avec des horaires de travail flexibles. Cela m'a permis de gérer efficacement mes tâches en tant que stagiaire ainsi que mes responsabilités en tant qu'étudiant diplômé du collégial. Avec le recul, j'ai réalisé que même dans des situations comme celle-ci, la résilience humaine continue de nous donner les moyens de nous relever et d'aller de l'avant.

Publié le 1 juin 2022.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Traduire dans n'importe quelle langue