Lettre de la coalition des puissances de guerre au Yémen

Lettre de la Yemen War Powers Coalition aux membres du Congrès, par le soussigné, 21 avril 2022

20 April 2022 

Chers membres du Congrès, 

Nous, les organisations nationales soussignées, saluons la nouvelle selon laquelle les parties belligérantes du Yémen ont convenu d'une trêve nationale de deux mois, pour arrêter les opérations militaires, lever les restrictions de carburant et ouvrir l'aéroport de Sanaa au trafic commercial. Afin de renforcer cette trêve et d'inciter davantage l'Arabie saoudite à rester à la table des négociations, nous vous exhortons à coparrainer et à soutenir publiquement la prochaine résolution sur les pouvoirs de guerre des représentants Jayapal et DeFazio visant à mettre fin à la participation militaire américaine à la guerre de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite contre le Yémen. 

Le 26 mars 2022 a marqué le début de la huitième année de la guerre et du blocus dirigés par l'Arabie saoudite contre le Yémen, qui a contribué à la mort de près d'un demi-million de personnes et poussé des millions d'autres au bord de la famine. Avec le soutien militaire américain continu, l'Arabie saoudite a intensifié sa campagne de punition collective contre le peuple du Yémen ces derniers mois, faisant du début de 2022 l'une des périodes les plus meurtrières de la guerre. Plus tôt cette année, des frappes aériennes saoudiennes visant un centre de détention pour migrants et une infrastructure de communication vitale ont tué au moins 90 civils, en ont blessé plus de 200 et ont déclenché une panne d'Internet à l'échelle nationale. 

Alors que nous condamnons les violations des Houthis, après sept ans d'implication directe et indirecte dans la guerre au Yémen, les États-Unis doivent cesser de fournir des armes, des pièces de rechange, des services de maintenance et un soutien logistique à l'Arabie saoudite pour garantir le respect de la trêve temporaire et, espérons-le, étendu à un accord de paix durable. 

La trêve a eu un impact positif sur la crise humanitaire au Yémen, mais les responsables de l'ONU préviennent que des millions de personnes ont encore besoin d'une aide urgente. Au Yémen aujourd'hui, environ 20.7 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire pour survivre, et jusqu'à 19 millions de Yéménites sont en situation d'insécurité alimentaire aiguë. Un nouveau rapport indique que 2.2 millions d'enfants de moins de cinq ans devraient souffrir de malnutrition aiguë au cours de l'année 2022 et pourraient périr sans traitement urgent. 

La guerre en Ukraine n'a fait qu'exacerber les conditions humanitaires au Yémen en rendant la nourriture encore plus rare. Le Yémen importe plus de 27 % de son blé d'Ukraine et 8 % de Russie. L'ONU a signalé que le Yémen pourrait voir son nombre de famines augmenter "quintuplé" au second semestre 2022 en raison des pénuries d'importations de blé. 

Selon des rapports de l'UNFPA et du Fonds yéménite de secours et de reconstruction, le conflit a eu des conséquences particulièrement dévastatrices pour les femmes et les enfants yéménites. Une femme meurt toutes les deux heures des complications de la grossesse et de l'accouchement, et pour chaque femme qui meurt en couches, 20 autres souffrent de blessures évitables, d'infections et d'incapacités permanentes. 

En février 2021, le président Biden a annoncé la fin de la participation américaine aux opérations offensives de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen. Pourtant, les États-Unis continuent de fournir des pièces de rechange, de la maintenance et un soutien logistique aux avions de combat saoudiens. L'administration n'a également jamais défini ce que constituait un soutien « offensif » et « défensif », et elle a depuis approuvé plus d'un milliard de dollars de ventes d'armes, y compris de nouveaux hélicoptères d'attaque et des missiles air-air. Ce soutien envoie un message d'impunité à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite pour son bombardement et son siège du Yémen.

Les représentants Jayapal et DeFazio ont récemment annoncé leur intention d'introduire et d'adopter une nouvelle résolution sur les pouvoirs de guerre du Yémen pour mettre fin à l'implication non autorisée des États-Unis dans la campagne militaire brutale de l'Arabie saoudite. Ceci est plus essentiel que jamais pour maintenir l'élan de la fragile trêve de deux mois et pour éviter un retour en arrière en bloquant le soutien américain à toute reprise des hostilités. Les législateurs ont écrit : « En tant que candidat, le président Biden s'est engagé à mettre fin au soutien à la guerre menée par l'Arabie saoudite au Yémen, tandis que de nombreux fonctionnaires qui occupent actuellement des postes de haut niveau dans son administration ont appelé à plusieurs reprises à arrêter précisément les activités dans lesquelles les États-Unis sont engagés qui permettent à l'Arabie saoudite. L'offensive brutale de l'Arabie. Nous les appelons à respecter leur engagement. » 

Le Congrès doit réaffirmer ses pouvoirs de guerre en vertu de l'article I, mettre fin à l'implication des États-Unis dans la guerre et le blocus de l'Arabie saoudite et faire tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir la trêve au Yémen. Nos organisations attendent avec impatience l'introduction de la résolution sur les puissances de guerre au Yémen. Nous exhortons tous les membres du Congrès à dire « non » à la guerre d'agression de l'Arabie saoudite en mettant fin complètement à tout soutien américain à un conflit qui a causé une telle effusion de sang et des souffrances humaines. 

Sincèrement,

Corps d'action
American Friends Service Committee (AFSC)
Association du barreau musulman américain (AMBA)
Réseau américain d'émancipation des musulmans (AMEN)
Antiwar.com
Interdire les drones tueurs
Ramener nos troupes à la maison
Centre de politique et de recherche économiques (CEPR)
Centre de politique internationale
Centre sur la conscience et la guerre
Conseil islamique de la vallée centrale
Église des Frères, Bureau de la consolidation de la paix et de la politique
Églises pour la paix au Moyen-Orient (CMEP)
Équipes communautaires de pacificateurs
Vétérinaires concernés pour l'Amérique
Défendre les droits et la dissidence
Initiative des priorités de défense
Demande de progression
Démocratie pour le monde arabe maintenant (DAWN)
Église évangélique luthérienne en Amérique
Liberté en avant
Comité des Amis sur la Législation Nationale (FCNL)
Ministères mondiaux de l'Église chrétienne (Disciples du Christ) et Église unie du Christ
Alliance internationale pour la santé
Historiens pour la paix et la démocratie
Conseil de l'ICNA pour la justice sociale
Si pas maintenant
Indivisible
Centre d'études sur l'islamophobie
Action Voix juive pour la paix
Juste politique étrangère
La justice est mondiale
MÈRE
Maryknoll Office for Global Concerns
MoveOn
Ligue de la justice musulmane
Musulmans pour un avenir juste
Conseil national des Eglises
Voisins pour la paix
Notre révolution
Pax Christi États-Unis
Action pour la Paix
Médecins pour la responsabilité sociale
Église presbytérienne (États-Unis)
Démocrates Progressifs d'Amérique
Public Citizen
Institut Quincy pour une construction responsable
Repenser la politique étrangère
RootsAction.org
Justice sécurisée
Sœurs de la Miséricorde des Amériques - Équipe Justice
Tourner le film
Mouvement du lever du soleil
L'église épiscopale
L'institut libertaire
L'Église Méthodiste Unie — Conseil général de l'Église et de la société
Union des femmes arabes
Comité de service unitarien universaliste
Église unie du Christ, Ministères de la justice et des églises locales
Unis pour la paix et la justice
Campagne américaine pour les droits des Palestiniens (USCPR)
Vétérans pour la paix
Gagner sans guerre
World BEYOND War
Conseil de la liberté du Yémen
Fondation de secours et de reconstruction du Yémen
Comité d'alliance yéménite
Association des marchands américains yéménites
Mouvement de libération yéménite

 

une réponse

  1. Merci pour vos efforts pour soulager les souffrances et la mort parrainées par les États-Unis au Yémen.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Traduire dans n'importe quelle langue