Des anciens combattants au président Biden : dites simplement non à la guerre nucléaire !

par les anciens combattants pour la paix, Résistance populaire, Septembre 27, 2021

Photo ci-dessus : Irak contre la guerre en marche à Boston, octobre 2007. Wikipédia.

Pour marquer la Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires, le 26 septembre, Vétérans pour la paix publie une lettre ouverte au président Biden : Dites simplement NON à la guerre nucléaire ! La lettre appelle le président Biden à se retirer du bord de la guerre nucléaire en déclarant et en mettant en œuvre une politique de non-utilisation en premier et en mettant les armes nucléaires hors d'état d'alerte.

VFP exhorte également le président Biden à signer le traité sur l'interdiction des armes nucléaires et à fournir un leadership mondial pour l'élimination totale des armes nucléaires.

La lettre complète sera publiée sur le site Web de VFP et proposée aux journaux grand public et aux sites d'information alternatifs. Une version plus courte est partagée avec les sections VFP et les membres qui souhaitent la publier dans les journaux locaux, éventuellement sous forme de lettre à l'éditeur.

Cher président Biden,

Nous vous écrivons à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination totale des armes nucléaires, qui a été déclarée par l'Assemblée générale des Nations Unies et célébrée chaque année le 26 septembre.

En tant qu'anciens combattants qui ont combattu dans plusieurs guerres américaines, nous sommes préoccupés par le danger très réel d'une guerre nucléaire qui tuerait des millions de personnes et pourrait même détruire la civilisation humaine. C'est pourquoi nous vous demandons de participer à l'examen de la politique nucléaire que votre administration a récemment lancé.

Qui mène exactement cette revue de la posture nucléaire ? Espérons que ce ne sont pas les mêmes groupes de réflexion qui ont fait pression pour des guerres désastreuses qui ont tué et blessé des milliers de soldats américains et des centaines de milliers de personnes en Afghanistan, en Irak, en Syrie et ailleurs. Espérons que ce ne soit pas les mêmes Cold Warriors qui ont militarisé la politique étrangère américaine. Ou les généraux à la retraite qui mènent la guerre sur les réseaux câblés. Et nous espérons certainement pas l'industrie de la défense elle-même, qui tire des profits obscènes de la guerre et des préparatifs de guerre, et qui a un intérêt direct dans la « modernisation » des armes nucléaires.

En fait, nous craignons que ce soient exactement le type d'« experts » qui mènent actuellement l'examen de la posture nucléaire.. Vont-ils recommander que nous continuions à jouer au « poulet nucléaire » avec la Russie, la Chine, la Corée du Nord et d'autres États dotés de l'arme nucléaire ? Recommanderont-ils que les États-Unis continuent de dépenser des milliards de dollars pour construire de nouvelles armes nucléaires et des systèmes de « défense antimissile » plus déstabilisants ? Croient-ils qu'une guerre nucléaire peut être gagnée ?

Le public américain ne sait même pas qui mène le Nuclear Posture Review. Il n'y a apparemment aucune transparence dans un processus qui pourrait déterminer l'avenir de notre nation et de notre planète. Nous vous demandons de rendre publics les noms et affiliations de toutes les personnes présentes à la table d'examen de la posture nucléaire. De plus, nous demandons que les anciens combattants pour la paix et d'autres organisations de paix et de désarmement aient un siège à la table. Notre seul intérêt direct est de parvenir à la paix et d'éviter une catastrophe nucléaire.

Lorsque le Traité des Nations Unies sur l'interdiction des armes nucléaires est entré en vigueur le 22 janvier 2021, vous êtes devenu le premier président à faire face à la tâche conséquente d'un examen de la position nucléaire face au droit international déclarant les armes nucléaires illégales. Vous avez maintenant le pouvoir de démontrer au peuple américain et au monde que vous êtes attaché à l'objectif d'un monde sans nucléaire.

Anciens combattants pour la paix vous exhorte à faire ce qui suit :

  1. Adopter et annoncer une politique de « pas d'utilisation en premier lieu » des armes nucléaires et rendre cette politique crédible en déclassant publiquement les ICBM américains qui ne peuvent être utilisés que lors d'une première frappe ;
  2. Retirer les armes nucléaires américaines de l'alerte de déclenchement capillaire (Launch On Warning) et stocker les ogives séparément des systèmes de lancement, réduisant ainsi la probabilité d'un échange nucléaire accidentel, non autorisé ou non intentionnel ;
  3. Annuler les plans de remplacement de l'ensemble de l'arsenal américain par des armes améliorées à un coût de plus de 1 30 milliards de dollars au cours des XNUMX prochaines années ;
  4. Rediriger l'argent ainsi économisé vers des programmes écologiquement et socialement sains, y compris le nettoyage accéléré des déchets hautement toxiques et radioactifs laissés pendant huit décennies du cycle nucléaire ;
  5. Mettre fin à l'autorité unique et incontrôlée de tout président (ou de ses délégués et de leurs délégués) de lancer une attaque nucléaire et exiger l'approbation du Congrès pour toute utilisation d'armes nucléaires ;
  6. Respecter nos obligations en vertu du Traité de 1968 sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) en recherchant activement un accord vérifiable entre les États dotés d'armes nucléaires pour éliminer leurs arsenaux nucléaires ;
  7. Signer et ratifier le Traité des Nations Unies sur l'interdiction des armes nucléaires ;
  8. Éliminer progressivement l'énergie nucléaire, cesser de produire des armes à uranium appauvri et arrêter l'extraction, le traitement et l'enrichissement de l'uranium ;
  9. Nettoyer les sites radioactifs du cycle nucléaire et développer un programme d'élimination des déchets nucléaires respectueux de l'environnement et de la société ; et
  10. Financer les soins de santé et l'indemnisation des victimes des rayonnements.

Ce sera un véritable bond en avant pour la transparence et pour notre démocratie si les représentants des ONG de paix et de désarmement ont accès à ce processus d'une importance cruciale. Nous représentons des millions de personnes qui ne veulent rien de plus que de voir les États-Unis faire un spectaculaire « pivot vers la paix ». Quel meilleur endroit pour commencer que de prendre du recul par rapport au bord de la guerre nucléaire ? Les milliards de dollars d'impôts américains économisés pourraient être appliqués aux menaces très réelles pour la sécurité nationale de la crise climatique et de la pandémie de Covid-19. Quel meilleur héritage pour l'administration Biden que d'entamer un processus qui pourrait conduire au désarmement nucléaire mondial !

Cordialement,

Vétérans pour la paix

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur impression

Un commentaire

  1. Tara Blackburn dit:

    L'énergie nucléaire ne rend certainement pas le monde plus sûr ! En commençant par l'extraction d'uranium sur les terres indigènes, les êtres humains doivent arrêter le cycle nucléaire. Ce serait l'étape la plus importante vers une véritable sécurité mondiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

*

limite est épuisé. S'il vous plaît recharger CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..

Rechercher dans WorldBeyondWar.org

Inscrivez-vous aux e-mails d'actualité et d'action contre la guerre

Traduire dans n'importe quelle langue