Le Régime de pensions du Canada investit dans «des systèmes BAE qui ont vendu pour 15 milliards de livres sterling d'armes aux Saoudiens pendant l'agression au Yémen»

Avion militaire BEA

Par Brent Patterson, 14 avril 2020

Du Bureau international de la paix - Canada

Le 14 avril, The Guardian rapporté que BAE Systems a vendu 15 milliards de livres sterling d'armes et de services à l'armée saoudienne au cours de la période de cinq ans entre 2015 et 2019.

15 milliards de livres sterling représentent environ 26.3 milliards de dollars canadiens.

Cet article cite Andrew Smith, de la campagne britannique contre le commerce des armes (CAAT), qui déclare: «Les cinq dernières années ont vu une crise humanitaire brutale pour le peuple du Yémen, mais pour BAE, les affaires se sont passées comme d'habitude. La guerre n'a été possible que grâce aux armements et aux gouvernements complices désireux de la soutenir. »

La Coalition pour s'opposer au commerce des armes (COAT), basée à Ottawa, a noté que l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (OIRPC) avait 9 millions de dollars investi dans BAE Systems en 2015 et 33 millions de dollars en 2017/18. En ce qui concerne le chiffre de 9 millions de dollars, World Beyond War a noté«Il s'agit d'un investissement dans la BAE britannique, aucun dans la filiale américaine.»

Ces chiffres indiquent également que les investissements de l'Office dans BAE ont augmenté après que l'Arabie saoudite a commencé ses frappes aériennes contre le Yémen en Mars 2015.

Le Guardian ajoute: «Des milliers de civils ont été tués depuis le début de la guerre civile au Yémen en mars 2015 avec des bombardements aveugles d'une coalition dirigée par l'Arabie saoudite, fournie par BAE et d'autres fabricants d'armes occidentaux. L'armée de l'air du royaume est accusée d'être responsable d'un grand nombre des 12,600 XNUMX tués dans des attaques ciblées. »

Cet article souligne également: «Les exportations d'armes britanniques vers l'Arabie saoudite qui auraient pu être utilisées au Yémen ont été interrompues à l'été 2019 lorsque la Cour d'appel a statué qu'en juin 2019 aucune évaluation officielle n'avait été faite par les ministres pour voir si l'Arabie saoudite coalition dirigée par le gouvernement a commis des violations du droit international humanitaire. »

«Le gouvernement britannique a fait appel auprès de la Cour suprême pour que le jugement soit annulé, mais le jugement de la Cour d'appel reste valide jusqu'à ce que la plus haute juridiction du Royaume-Uni achève son examen de l'affaire très médiatisée.»

En octobre 2018, Global News rapporté que le ministre canadien des Finances, Bill Morneau, a été interrogé sur «les avoirs de l'Office dans une entreprise de tabac, un fabricant d'armes militaires et des entreprises qui gèrent des prisons privées américaines».

Cet article ajoute: «Morneau a répondu que le gestionnaire des pensions, qui supervise plus de 366 milliards de dollars de l'actif net du RPC, respecte les« normes d'éthique et de comportement les plus élevées ».»

Parallèlement, un porte-parole de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada a également répondu«L'objectif de l'Office est de rechercher un taux de rendement maximal sans risque indu de perte. Cet objectif unique signifie que l'Office ne filtre pas les investissements individuels en fonction de critères sociaux, religieux, économiques ou politiques. »

En avril 2019, le député Alistair MacGregor noté que selon des documents publiés en 2018, «l'OIRPC détient également des dizaines de millions de dollars en sous-traitants comme General Dynamics et Raytheon…»

MacGregor ajoute qu'en février 2019, il a présenté «le projet de loi d'initiative parlementaire C-431 à la Chambre des communes, qui modifiera les politiques, les normes et les procédures d'investissement de l'OIRPC pour s'assurer qu'elles sont conformes aux pratiques éthiques et au travail, aux et les considérations relatives aux droits environnementaux. ”

MacGregor a informé Peace Brigades International-Canada de cette législation lorsque nous l'avons rencontré dans son bureau de circonscription à Duncan, en Colombie-Britannique en novembre 2019 lors d'une tournée de plaidoyer à travers le pays qui mettait en vedette des défenseurs des droits humains colombiens.

Pour lire le texte intégral de la législation, veuillez consulter PROJET DE LOI C-431 Loi modifiant la Loi sur l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (investissements). À la suite des élections fédérales d'octobre 2019, MacGregor a présenté de nouveau le projet de loi le 26 février 2020 comme Le projet de loi C-231. Pour voir la vidéo de 2 minutes de son introduction à la Chambre, cliquez ici s'il vous plait.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs

Notre théorie du changement

Comment mettre fin à la guerre

Défi Move for Peace
Événements anti-guerre
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

C'est votre chance de réinventer un world beyond war
Boutique WBW
Traduire dans n'importe quelle langue