Implantation De World BEYOND War Au Togo

anglais ci-dessous

Par Charlotte Kalanbani, Coordonnatrice du chapitre, World BEYOND WarMai 26, 2024

L'actualité au Togo est marquée par l'adoption d'une nouvelle constitution. Les parlementaires majoritairement constitués des députés du parti au pouvoir et d'autres partis qui lui sont proches ont voté le 19 avril 2024, le nouveau texte de modification de la constitution pour faire basculer le pays du régime présidentiel au régime parlementaire et agir la disparition de l'élection directe du Président de la République au suffrage direct. En vertu du nouveau texte, le Président sera désormais choisi « sans débat » par le Parlement réuni en congrès « pour un mandat unique de six ans ». Il introduit également un poste de « Président du Conseil des ministres » en charge des fonctions régaliennes du pays. On ignore à ce stade à quelle date le texte entrera en vigueur. Jusqu'alors, le mandat du Président togolais élu au suffrage direct était de 5 ans, renouvelable une fois. L'opposition critique ces changements, les qualificatifs de manœuvre pour maintenir au pouvoir, l'actuel président de la république. Avec la société civile qui soutient son argumentaire, elle a organisé une conférence de presse pour dénoncer cette dictature qui selon elle n'a fait que trop durer. Elle a également été saisie par courrier, la cour de justice de la CEDEAO.

Situation sécuritaire au Togo

Le Togo vit une insécurité sans précédent du fait de sa position géographique, pays de l'Afrique de l'Ouest et de sa proximité avec les pays du sahel notamment le Burkina Faso en proie aux attaques des groupes djihadistes. Notons que le Togo a tenté la première attaque terroriste sur son territoire dans la nuit du 09 au 10 novembre 2021 à Sanloaga, dans la région des Savanes, 5è région économique du Togo, la plus pauvre du pays. Depuis lors, les attaques se multiplient malgré les dispositions sécuritaires qui sont prises. L'on enregistre plusieurs pertes en vies humaines (forces de sécurité et civiles) mais l'Etat ne donne pas de précision. On note plusieurs centaines de déplacés internes et aussi des centaines venant du pays voisin dans leur fuite des hostilités.

Du fait de cette situation qui perdure, les députés togolais ont prolongé le 13 mars 2024 de 12 mois, l'état d'urgence dans la région des Savanes, située dans l'extrême-nord du Togo et en proie à des incursions de groupes djihadistes depuis novembre 2021. Décrété en juin 2022, l'état d'urgence a déjà été prorogé deux fois. La dernière prorogation de 12 mois a pris fin le 12 mars 2023. Le projet de loi voté le 12 mars 2024 a le mérite de renforcer l'intégrité territoriale et de garantir la sécurité des personnes et des biens notamment, dans la région des Savanes.

Le lieu World BEYOND War au Togo

L'État et les organisations de la société civile poursuivent les sensibilisations pour une veille afin de pouvoir détecter toute personne ou groupe de personnes suspectes présentes sur le territoire qui pourraient perturber la quiétude et la sécurité des populations paisibles. WBW Togo continue de partager à travers les réseaux sociaux, le message de l'importance d'un monde sans guerre en invitant à la signature massive de la déclaration de paix.

Prochainement, WBW prévoit de rencontrer certaines organisations qui militent en faveur du climat et de l'environnement afin de partager la vision de WBW et aussi inviter à la collaboration et à la signature de la Déclaration de Paix. Le chapitre prévoit des sensibilisations et le recrutement de nouveaux membres à WBW Togo. Actuellement le groupe compte 17 membres et les échanges se font au sein du groupe WhatsApp qui a été créé pour le travail de proximité.

Inscrivez-vous ici pour assister au lancement officiel du chapitre du Togo, le 1er juin 2024 à 13h GMT.

 

World BEYOND War S'installe au Togo

Par Charlotte Kalanbani, coordinatrice du chapitre, World BEYOND WarMai 26, 2024

L'actualité togolaise est marquée par l'adoption d'une nouvelle constitution. Le 19 avril 2024, les parlementaires, dont la majorité sont membres du parti au pouvoir et d'autres partis alliés, ont voté en faveur d'un amendement à la constitution pour faire passer le pays d'un système présidentiel à un système parlementaire et pour abolir l'élection directe du président de la République. La république. Selon le nouveau texte, le Président sera désormais choisi « sans débat » par le Parlement réuni en congrès « pour un mandat unique de six ans ». Il introduit également le poste de « Président du Conseil des ministres », responsable des fonctions souveraines du pays. On ne sait pas encore quand le texte entrera en vigueur. Jusqu'à présent, le mandat du Président togolais élu au suffrage direct était de 5 ans, renouvelable une fois. L'opposition critique ces changements, les qualifiant de manœuvre visant à maintenir l'actuel président au pouvoir. Soutenue par la société civile, elle a organisé une conférence de presse pour dénoncer cette dictature qui, selon elle, n'a que trop duré. Elle a également adressé une lettre à la Cour de Justice de la CEDEAO.

Situation sécuritaire au Togo

Le Togo connaît une insécurité sans précédent en raison de sa position géographique de pays d’Afrique de l’Ouest et de sa proximité avec des pays sahéliens comme le Burkina Faso, en proie aux attaques des groupes jihadistes. Le Togo a subi sa première attaque terroriste sur son territoire dans la nuit du 09 au 10 novembre 2021, à Sanloaga, dans la région des Savanes, 5ème et la plus pauvre région économique du Togo. Depuis, les attaques se multiplient malgré les mesures de sécurité prises. Plusieurs victimes (forces de sécurité et civils) ont été enregistrées, mais le gouvernement n'a donné aucun détail. Plusieurs centaines de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays et des centaines de personnes originaires des pays voisins ont fui les hostilités.

Face à cette situation persistante, le 13 mars 2024, les députés togolais ont prolongé de 2021 mois l'état d'urgence dans la région des Savanes, située à l'extrême nord du Togo et en proie aux incursions des groupes jihadistes depuis novembre 12. Déclaré en juin 2022, l’état d’urgence a déjà été prolongé à deux reprises. La dernière prolongation de 12 mois a pris fin le 12 mars 2023. Le projet de loi voté le 12 mars 2024 a le mérite de renforcer l'intégrité territoriale et de garantir la sécurité des personnes et des biens, notamment dans la région des Savanes.

World BEYOND War au Togo

L'État et les organisations de la société civile poursuivent leurs actions de sensibilisation afin de détecter toute personne ou groupe de personnes suspects présents sur le territoire et susceptibles de troubler la paix et la sécurité de la population paisible. WBW Togo continue de partager à travers les réseaux sociaux, le message de l'importance d'un monde sans guerre en invitant à la signature massive de la déclaration de paix.

Dans un avenir proche, WBW prévoit de rencontrer un certain nombre d'organisations climatiques et environnementales pour partager la vision de WBW et les inviter à collaborer et à signer la Déclaration de paix. Le chapitre prévoit de sensibiliser et de recruter de nouveaux membres à WBW Togo. Actuellement, le groupe compte 17 membres et les échanges ont lieu au sein du groupe WhatsApp créé pour le travail de proximité.

Inscrivez-vous ici pour assister au lancement officiel du chapitre togolais le 1er juin 2024 à 1h GMT.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs

Notre théorie du changement

Comment mettre fin à la guerre

Prix ​​​​de l'abolition de la guerre 2024
Événements anti-guerre
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

C'est votre chance de réinventer un world beyond war
Boutique WBW
Traduire dans n'importe quelle langue