RÉSUMÉ ANALYTIQUE: Un système de sécurité mondial: une alternative à la guerre


Baby_logo

S'appuyant sur un ensemble de preuves convaincantes que la violence n'est pas une composante nécessaire des conflits entre États et entre États et acteurs non étatiques, World Beyond War affirme que la guerre elle-même peut être terminée. Nous, humains, avons vécu sans guerre pendant la majeure partie de notre existence et la plupart des gens vivent sans guerre la plupart du temps. La guerre est survenue il y a environ 6,000 ans (moins de 5% de notre existence en tant qu'Homo sapiens) et a engendré un cercle vicieux de guerre en tant que peuples, craignant qu'une attaque par des États militarisés ait jugé nécessaire de les imiter et a ainsi commencé le cycle de violence qui a culminé. au cours des 100 dernières années dans un état de permawar. La guerre menace maintenant de détruire la civilisation alors que les armes sont devenues de plus en plus destructrices. Cependant, au cours des 150 dernières années, de nouvelles connaissances et méthodes révolutionnaires de gestion non-violente des conflits se sont développées qui nous amènent à affirmer qu'il est temps de mettre fin à la guerre et que nous pouvons le faire en mobilisant des millions de personnes autour d'un effort mondial.

PLEDGE-rh-300-mains
Si vous voulez, vous pouvez connectez-vous au support World Beyond War dès aujourd'hui !

Vous trouverez ici les piliers de la guerre qui doivent être éliminés pour que tout l’édifice du système de guerre puisse s’effondrer. Voici les fondements de la paix déjà posée, sur laquelle nous construirons un monde où chacun sera en sécurité. Ce rapport présente un plan détaillé pour la paix comme base d'un plan d'action visant à mettre définitivement fin à la guerre.

Cela commence par un provocateur «Vision de la paix» ce qui peut sembler utopique à certains lecteurs jusqu’à ce que l’on lise le reste du rapport qui contient les moyens de le réaliser. Les deux premières parties du rapport présentent une analyse du fonctionnement du système de guerre actuel, l'opportunité et la nécessité de le remplaceret une analyse de Pourquoi est-ce possible?. La partie suivante décrit la Système de sécurité global alternatif, rejetant le système de sécurité nationale défaillant et le remplaçant par le concept de sécurité commune (personne n'est en sécurité jusqu'à ce que tous soient en sécurité). Cela repose sur trois stratégies générales permettant à l’humanité de mettre fin à la guerre, dont treize stratégies pour 1) démilitariser la sécurité et vingt et une stratégies pour 2) gérer les conflits sans violence et 3) créer une culture de la paix. Les deux premières étapes consistent à démanteler la machine de guerre et à la remplacer par un système de paix qui assurera une sécurité commune plus assurée. Ces deux éléments constituent le «matériel» de la création d’un système de paix. La section suivante, onze stratégies pour accélérer la culture de la paix, qui est en train de se développer, fournit le «logiciel», c’est-à-dire les valeurs et les concepts nécessaires au fonctionnement d’un système de paix et les moyens de les diffuser à l’échelle mondiale. Le reste des adresses de rapport des raisons d'optimisme et ce que l'individu peut faireet se termine par un guide de ressources pour étude ultérieure.

Bien que ce rapport soit basé sur le travail de nombreux experts en relations internationales et études sur la paix et sur l'expérience de nombreux militants, il se veut un plan évolutif à mesure que nous acquérons de plus en plus d'expérience. La fin historique de la guerre est désormais possible si nous rassemblons la volonté d'agir et de nous sauver ainsi que la planète d'une catastrophe toujours plus grande. World Beyond War croit fermement que nous pouvons le faire.

Voir la table des matières complète pour Un système de sécurité global: une alternative à la guerre

Nous voulons de vos nouvelles! (S'il vous plaît partager des commentaires ci-dessous)

Comment cela a-t-il conduit vous penser différemment des alternatives à la guerre?

Que voudriez-vous ajouter, changer ou interroger à ce sujet?

Que pouvez-vous faire pour aider plus de gens à comprendre ces alternatives à la guerre?

Comment pouvez-vous agir pour que cette alternative à la guerre devienne une réalité?

S'il vous plaît partager ce matériel largement!

Devenir World Beyond War Supporter! S’INSCRIRE | Faire un don

Réponses 65

  1. Bien que j'entende «continuer à lire», j'ai du mal avec votre prémisse de base.
    Je ne crois pas que la tendance humaine à la guerre puisse être éliminée, même si elle PEUT être contrôlée dans une certaine mesure.
    Je suis totalement en désaccord avec le fait que la guerre a été avec nous quelques années 6000. Je crois que le type de conflit qui mène à la guerre se trouve au plus profond de la psyché humaine et ne peut PAS être éliminé.
    Elle est enracinée dans la PEUR, la plus fondamentale des émotions humaines, car elle est directement liée à la survie - notre instinct le plus élémentaire.
    La guerre est soutenue et entretenue par RELIGION, notre plus grand artefact de notre état mental primitif, et pour avoir tout espoir d’éliminer WAR, RELIGION doit commencer, et bonne chance!
    Les gens vont mourir pour leur religion avant tout. Soyez témoin de ce qui se passe sur la planète aujourd'hui!

    1. Charles, je suppose que vous allez avoir d'excellentes idées et critiques pour nous après avoir lu le journal. Il y a aussi des endroits pour les commentaires sous chaque section.

      Il y a une confusion dans l'idée d'une tendance humaine à la guerre. Il existe des tendances humaines vers la colère, la haine, la rage, la violence. Mais la guerre est une institution qui nécessite une planification et une organisation approfondies. C'est comme dire qu'il y a une tendance humaine vers les législatures parlementaires ou les orchestres symphoniques.

      Ces tendances humaines dangereuses (colère, violence) ne seront bien sûr jamais éliminées. Je ne suis pas sûr qu'ils devraient l'être, mais je suis à peu près sûr que vous ne trouverez aucune affirmation aussi stupide dans cet article 🙂 Ce qu'il faut, c'est que de telles tendances soient résolues sans violence majeure armée d'armes de massacre.

      Quant à l'âge de la guerre, si vous assimilez la guerre à la colère, il est prudent de deviner qu'elle est 20 fois plus ancienne que la guerre, mais il n'y a aucune preuve de toute façon. La guerre laisse des preuves, et ces preuves sont sporadiques depuis 6,000 ans et très rares il y a 12,000 ans, et inexistantes auparavant - c'est-à-dire inexistantes pour la plupart de l'existence humaine.

      Pour le meilleur ou pour le pire, le groupe qui connaît la plus forte croissance en ce qui concerne les religions aux États-Unis à l'heure actuelle: l'athéisme.

      1. Charles,

        Vous avez raison, la peur est la cause profonde. Question - Vous engagez-vous à surmonter la peur et la violence et refusez-vous de prendre une arme pour blesser ou blesser une autre? Si oui, alors les autres doivent aussi être éduqués et sensibilisés, sinon, commencez à travailler sur vous-même.

        John

      2. Réponse intéressante. On dirait que vous avez des liens entre la politique et sa base dans la biologie cognitive et le comportement social. Si tel est le cas, tant mieux pour vous. La base fondamentale de la politique fondée sur la biologie humaine et le comportement social est quelque chose que je défends depuis environ 20 ans. La politique n'est pas une idéologie politique, religieuse ou économique. Ces choses sont des reflets secondaires de la condition humaine telle que la science moderne la voit maintenant. Les idéologies existantes sont des distractions qui sont des obstacles majeurs aux bonnes choses, y compris le progrès humain, la justice et la paix.

  2. Je viens de lire le sommaire x et la table des matières, de sorte qu'il s'agit de commentaires préliminaires. Merci pour tout le bon travail que vous faites, et sachez que je soutiens cette initiative dans l’esprit et d’autres manières possibles.

    Je suis entré à l'université à 1968 et j'ai participé à la plupart des grandes manifestations anti-guerre au Vietnam, ainsi qu'à May Day 1971, la plus grande action directe de l'histoire des États-Unis: plus de 100,000 ont été fermés, plus de 12,000 ayant été arrêtés. Plus récemment, j'ai été arrêté devant la Maison Blanche lors d'une manifestation contre la guerre en Afghanistan. Je suis actif dans le mouvement anti-guerre américain depuis plus de 40 années de guerre perpétuelle et continuerai probablement à être actif à un certain niveau.

    Mais je ne suis plus convaincu que les manifestations, l'action directe, l'éducation ou l'organisation seront suffisants pour mettre fin aux guerres actuelles - Syrie, Irak, Afghanistan, Ukraine, etc. Certains disent que le mouvement anti-guerre américain a mis fin à la guerre du Vietnam mais je pense que c'était la résistance armée du peuple vietnamien.

    Le problème de la guerre d’État, du terrorisme et de l’empire, c’est qu’elle est si diffuse et multidimensionnelle. Comme l’Hydre, vous coupez une tête et deux nouvelles apparaissent. Arrêter une guerre est une chose, mais parler de la culture américaine du militarisme, de la guerre et de l'empire en est une autre. Pour ma part, je ne crois plus qu'il existe une solution politique dans le cadre de la démocratie représentative à ce problème fondamentalement culturel.

    Je ne dis pas que c'est sans espoir, mais que nous avons besoin de plus que de l'éducation, des manifestations, de l'action directe et de l'organisation pour rendre nécessaire le genre de changement transformationnel. Tous les écrivains de gauche et progressistes peuvent s'informer sur la guerre et l'empire, mais si la majeure partie de la population continue à obtenir le maximum de désinformation de la part des médias grand public - à quoi sert-elle à cette éducation? Continuer à prêcher à la chorale ne le fera pas.

    Depuis 1942, les États-Unis ont principalement existé en tant qu’économie de guerre. La prospérité américaine s'est largement construite sur l'empire, le militarisme et la guerre. Nos soi-disant dirigeants politiques le savent et, malheureusement, la plupart des Américains qui travaillent le savent aussi. Notre classe moyenne «éduquée» sait plus qu'elle ne veut s'engager dans un marché du diable en matière de conformité en échange d'un privilège relatif et d'une plus grande part du gâteau économique.

    Une approche radicalement nouvelle pour mettre fin à la guerre est nécessaire, nous devons en quelque sorte trouver comment rompre avec le passé, à la fois les guerres et l'empire, mais aussi les moyens de résister à la violence et à la guerre. Une partie de la détermination de cette nouvelle approche radicale consiste à reconnaître que les racines de la guerre, de l'empire et du militarisme sont culturelles et structurelles, c'est-à-dire comment la société est organisée de manière hiérarchique (patriarcale). Les sociétés structurées hiérarchiquement sont basées sur la «prise de pouvoir». Ceux du haut prennent ceux du dessous. La violence, la guerre et le militarisme sont fondamentaux pour les sociétés qui sont structurées hiérarchiquement - plus particulièrement les sociétés patriarcales comme nous en avons dans le monde aujourd'hui.

    L'organisation culturelle cherche à changer l'économie - la façon dont nous gagnons notre vie - et à créer des manières alternatives de structurer la société, c'est-à-dire horizontalement plutôt que hiérarchiquement. L'organisation culturelle cherche à changer fondamentalement les relations sociales - et non de pouvoir - de la société. Là où l'organisation politique cherche à aborder la destruction par le haut, l'organisation culturelle cherche à reconstruire par le bas. Ce dont nous avons peut-être besoin, c’est un changement radical d’orientation de l’arrêt de la guerre et de l’empire vers la construction de sociétés pacifiques, égalitaires et justes. Peut-être que ce dont nous avons besoin, c'est d'arrêter de nous concentrer sur l'arrêt de la politique de destruction et de consacrer la majeure partie de notre énergie à créer une culture basée sur le pouvoir de faire plutôt que de prendre.

    1. Comme les commentaires sont sans espoir, c'est plutôt constructif. Merci. Nous sommes assez bien conscients du problème, comme vous le verrez dans le document. Et nous sommes en fait d'accord avec vous sur la nécessité de changer aussi bien culturellement que politiquement, sur la nécessité de vivre différemment. Alors que nos jardins biologiques périront aussi si nous n'empêchons pas l'éclatement d'une guerre nucléaire, nous n'empêcherons pas les forces qui continuent à provoquer des guerres «d'éclater» (un mauvais terme, comme l'explique le journal, car une préparation lente est nécessaire pour faire naître une guerre) à moins que nous ne nous éloignions des habitudes de destruction et de consommation qui sont si enracinées en nous. La beauté de s'éloigner de la guerre et de s'orienter vers une relation modifiée avec l'environnement naturel et l'humanité est que lorsque vous vous éloignez de la guerre, des ressources MASSIVES deviennent disponibles pour aider à la transition.

      1. Loin d'être désespéré, je suis très encouragé par ce qui se passe dans la révolution culturelle partout dans le monde. À bien des égards, les États-Unis sont l'un des pays les plus arriérés sur le plan culturel, principalement parce qu'une grande partie de la culture américaine a été marchandisée et contrôlée par les médias d'entreprise. S'il y a une chose à retenir de mon commentaire assez long, c'est que nous ne devons pas sous-estimer à quel point la violence et la guerre sont inhérentes à la structure sociale des États-Unis et de la plupart des autres nations. Les États-nations sont le problème et non la solution. Ce que je remets en question, c'est l'efficacité de réformer ces structures hiérarchiques plutôt que de construire de nouvelles institutions par le bas. Pour moi, il s'agit de changer le monde sans prendre le pouvoir. Je regarde des endroits comme le Chiapas (zapatisme) et le Rojava où tout est question d'autonomie et non de l'État-nation pour l'inspiration.

    2. Je suis avec toi, Ed. J'ai perdu espoir que la hiérarchie descendante puisse être modernisée pour la paix. Ce dont nous avons besoin, c'est de construire des communautés alternatives basées sur une compatibilité latérale qui nous permettent de nous libérer des liens géographiques qui nous unissent à ceux dont les moyens de subsistance et l'estime découlent de la violence et de la guerre.

      1. Mon seul vrai problème avec cette alternative à la guerre, c'est qu'on ne dit pas exactement aux gens ce qu'il faudra. Pour être parfaitement clair, je pense que l'arrêt de la guerre nécessitera l'abolition des États-nations - le principal moyen de faire la guerre - ainsi que la fin du système économique capitaliste et la redistribution des richesses en commençant par le haut.

        1. «L'abolition des États-nations» met la barre trop haut et n'est même pas souhaitable. Cela ne mènerait pas à une fédération mais à un État mondial unitaire. Ce sera une pensée effrayante pour beaucoup de gens, et encore une fois, pas nécessaire. Le projet inachevé de l'UE montre que mettre fin à la guerre entre les nations est possible. La plupart des guerres se déroulent actuellement entre factions au sein des États.

        1. Je ne suis pas sûr qu'un autre chapitre dans ce sens soit nécessaire. Ce qui précède, abolir les États-nations, mettre fin au capitalisme et redistribuer la richesse seraient des choses qui se produiraient «naturellement» une fois qu'une contre-culture et une économie fonctionnaient pour la plupart des gens. Je crois, comme vous, que si les gens avaient une alternative viable, beaucoup sinon la plupart la prendraient. Mon commentaire concerne davantage les personnes ayant une compréhension claire des obstacles au changement transformationnel - que votre livre semble fournir. Nous avons actuellement beaucoup d'analyses sur ce qui ne va pas avec le capitalisme, pourquoi les inégalités sont mauvaises, mais pas tant sur le nationalisme et l'État-nation. Si vous ajoutiez un chapitre, ce serait celui-ci, quelque chose comme aller au-delà du nationalisme et de l'État-nation.

  3. Le Mouvement mondial des fédéralistes dans le monde soutient l'organisation allemande (KDUN) dans la campagne pour la création d'une Assemblée parlementaire des Nations Unies (UNPA) http://www.unpacampaign.org.

    L'idée a été très bien exprimée dans un livre «The Case for a UN Parliament Assembly» par Dieter Heinrich, membre fédéraliste canadien et mondial. Dans ce document, Heinrich fait valoir la nécessité de remédier au déficit démocratique à l'ONU et expose les diverses propositions visant à créer un organe élu au suffrage direct de parlementaires mondiaux.

    L'idée de «gouvernement mondial» en inquiète beaucoup, et pour une bonne cause. Cependant, comme avec la création de la Cour pénale internationale (CPI) par le Mouvement fédéraliste canadien et mondial, le système proposé serait «complémentaire» à la gouvernance souveraine des affaires au sein des États-nations. En effet, ce n'est que lorsque les actions des nations et les ambitions humaines associées affectent les biens communs mondiaux ou ont des effets négatifs sur la souveraineté d'autres nations que le potentiel de conflit surgit.

    Et c'est là que commence le potentiel, qui, à mon avis, pourrait être traité de manière adéquate à travers un mécanisme de traité qui récompenserait et punirait à la fois les États membres et leurs institutions d'intérêt économique. Un tel traité, bien qu'il n'ait pas été officiellement approuvé par la campagne de l'APNU, se modelerait dans sa structure sur le traité fondant la CPI. Le Statut de Rome, qui peut être signé par un État-nation, doit être ratifié au sein de ses organes législatifs (le cas échéant) avant de prendre effet et de devenir contraignant.

    Même maintenant, 13 ans à la CPI sont en train de faire leurs preuves, et de nombreux États détracteurs intéressés et critiques de la société civile nous montrent que des défis importants nous attendent. Il est clair néanmoins que nous sommes sur la bonne voie, et j'applaudis donc World Beyond War initiative. J'exhorte également ses créateurs à considérer pleinement le potentiel de réforme au sein de l'ONU par le biais de l'Assemblée générale, sans amendements à la Charte des Nations Unies, pour combler le déficit démocratique au niveau mondial.

    Le problème de «l'adoption» se pose avec la crainte naturelle que la sécurité nationale soit affectée, et une perte de part de marché et l'instabilité du marché conduiraient à une vulnérabilité sans protection ni recours adéquats. Le traité entre les États membres comprendrait nécessairement un système judiciaire efficace et des mécanismes d'arbitrage solides, ainsi qu'une force de paix d'urgence multinationale à réaction rapide pour assurer la protection des États contre les agresseurs.

    En plus de cela, les utilisateurs précoces devraient logiquement être récompensés par des mesures incitatives telles qu'un accès accru aux marchés, des assouplissements tarifaires, etc. Un tel traité récompenserait l'adoption de mesures de durabilité et progressives telles que le recyclage des ressources, les technologies vertes, les pratiques commerciales équitables et l'équité entre les sexes.

    On ne peut nier que si le capitalisme en cas de catastrophe et les guerres d'agression sur les ressources peuvent apporter des richesses à quelques-uns, ces activités jouent également un rôle dans le déclin de la sécurité humaine. Le plus important est cependant la fausse notion selon laquelle ces comportements peuvent être durables.

    Si nous continuons sur cette voie de la guerre et de l'hégémonie, la destruction de notre monde naturel continuera sans relâche au point où il n'y aura plus de civilisation capable de générer des profits, et la dernière usine produisant la dernière balle se taira besoin de paiement, tandis que le propriétaire regarde le bilan et pleure.

    Oui, il y a une meilleure voie à suivre pour l'humanité, et une fois que nous aurons trouvé un moyen de tirer le profit de la guerre et de l'investir dans la paix, la voie deviendra claire.

    1. Alors, accrochez-vous au capitalisme et mettez en place un auxiliaire à l'ONU doté de types affamés de pouvoir se chamaillant les uns sur les autres pour attirer l'attention et le contrôle du processus, et attendez-vous à un résultat différent de ce qui est déjà malheureux et sombre? Bonne chance avec tout cela. nous n'allons pas résoudre le problème de la guerre avec encore plus de bureaucratie.

      1. Trop de bureaucratie n'est pas le problème principal. Plus ou moins de bureaucratie ne change pas la donne. Construire une volonté politique de changement est essentiel, avec ou sans bureaucratie. Peut-être que vous ne l'étiez pas, mais généralement, lorsque je vois des gens se plaindre de la bureaucratie, ils arrêtent de se concentrer sur le problème direct et se retrouvent confrontés à des problèmes de taille (du gouvernement). Un gouvernement petit ou grand n'est pas la clé. Une bonne gouvernance plutôt qu'une mauvaise gouvernance cupide est ce que nous devons continuer à affirmer.

    2. Merci encore, Blake MacLeod. Votre vision du fédéralisme mondial est essentielle pour centrer les actions des Nations Unies en faveur de la paix et du bien-être de la planète. Et les propositions du fédéraliste mondial prévoient des garanties contre la prise de contrôle hégémonique par les centres de pouvoir et de richesse nationaux et privés. Il me semble qu’il existe plusieurs très bonnes analyses comme sur ce site, avec des idées sur ce qui est nécessaire. Nous pensons tous clairement mais nous ne parlons surtout que les uns avec les autres. Ce qui est nécessaire MAINTENANT, c’est que toutes ces organisations, qui militons toutes pour la culture pacifique et la coopération politique, se joignent MAINTENANT pour rencontrer les ACTUALITÉS POWER BROKERS et les confronter avec force aux actes de la vie et de la mort. La présente réunion mondiale ne traite que des circonstances à court terme et des intérêts divergents tels que qui va tirer sur qui et qui aura les prochains puits de pétrole. Les lauréats de ce concours ne traiteront pas les véritables problèmes de l’humanité, à savoir la paix, l’environnement naturel, le climat et la fin de la pauvreté. Tels sont les véritables problèmes, et nous, les militants, devons en quelque sorte rencontrer les personnes qui peuvent changer de direction, diriger de véritables changements dans toutes les politiques. Et c'est urgent.

    3. Par exemple, le monde n'a qu'un seul système climatique avec une seule atmosphère, le climat et l'atmosphère devraient donc faire partie des biens communs. Le thermostat global (engin et entreprise qui le fabrique) capture le CO2 de l'air ambiant, ce qui devrait aider si le CO2 est envoyé au microbe qui photosynthétise.

  4. Cela ressemble à une autre diatribe socialiste. Et un commentateur cherche à «mettre fin aux États-nations», «abolir le capitalisme» et «redistribuer la richesse»?

    Si ce n'était pas si naïf, je me moquerais de moi.

    1. C'est toujours le gros obstacle avec n'importe quel livre: les gens convaincus qu'il n'a aucun sens ne le liront pas mais annonceront que cela n'a aucun sens. Comment les faites-vous le lire?

  5. Dennis Kucinich, au Congrès, a plaidé en faveur de la création d’un département de la paix: l’objet de votre programme. Dennis est-il impliqué dans votre travail?

    1. Nous le connaissons et l'apprécions et ce projet de loi continue d'être déposé à chaque session. Bien sûr, un nom n'est pas tout le jeu. L'Institut américain pour la paix ne s'oppose pas aux guerres américaines et un ministère américain de la paix ne le ferait pas non plus à moins que la culture et le gouvernement entiers ne changent radicalement.

      1. Je soupçonne que la taxe américaine sur les émissions de gaz à effet de serre, dont tous les revenus sont consacrés à l’achat de réserves de combustibles fossiles, pourrait être acceptable pour les entreprises exploitant de combustibles fossiles trop gros pour faire faillite et peut-être même assez pour ralentir la tendance actuelle à un climat plus chaud pour aider l’agriculture américaine. Connaissez-vous assez bien le représentant Kucinich pour lui mettre un virus dans les oreilles? Je soupçonne également que la prospérité contribue à la paix au moins autant que la paix contribue à la prospérité. Et un climat plus stable pourrait contribuer à la prospérité.

      2. LA DEMANDE D’ÉNERGIE EN GÉNÉRALE EST SIMPLEMENT INÉLASTIQUE À XXUMX, EN FAIT UNE BONNE CIBLE DE L’IMPÔT. Peut-être peut-on dépenser la moitié des revenus pour acheter du combustible fossile en tant que droit minéral, l’autre moitié pour permettre de récolter de l’énergie renouvelable avec une moitié de profit sur les énergies renouvelables pour alimenter les entreprises de combustibles fossiles afin d’acheter des combustibles fossiles supplémentaires à des prix réduits.

  6. World Beyond War est en train de devenir une plaque tournante pour le mouvement pacifiste pour fomenter et consolider les initiatives de paix existantes dans le monde.

    Au cours du siècle dernier, des initiatives très importantes ont été lancées en faveur de l’interdiction internationale de la guerre comme moyen de résoudre les conflits.

    Le rapport «Un système de sécurité mondial: une alternative à la guerre!» par World Beyond War fait revivre des initiatives passées - mais maintenant à l'ère d'Internet - à un moment très critique de l'histoire - et à l'échelle mondiale.

    PLUS
    http://wp.me/p1dtrb-3Qe

  7. Incroyablement bon livre. Beaucoup, beaucoup de bonnes idées et références. Cela me rappelle essentiellement le contraire de la commission Creel du président Wilson. La société tout entière doit être trempée dans la paix comme elle l’a été dans le militarisme. Une chose sur laquelle il ne se concentre pas assez à mon avis est la réécriture complète de l'histoire et de tous les manuels.

    Félicitations pour un livre séminal fantastique.

      1. Je suppose qu’il sera très difficile de soustraire ces gros contrats fédéraux juteux aux entreprises du complexe militaro-industriel. Il serait peut-être plus facile de leur trouver des produits plus constructifs et de les convaincre de conclure des contrats pour fabriquer ces produits plus constructifs. Qu'est-ce que tu penses?

  8. Les États-nations qui s’aboliront seront opposés à une résistance aussi farouche que le fait de priver les gens de leurs maisons et de leur identité. Ce qui fonctionnerait mieux, c’est une confédération, à l’instar des États américains 50 qui consentiraient à former une union.

    Les unions régionales, comme l'UE, peut-être par continents, permettraient à chaque pays de conserver sa souveraineté sous l'égide d'une association amicale avec ses pays voisins.

    Les unions régionales pourraient alors faire partie d'une association mondiale.

    Pensez à la façon dont la nature le fait. Lorsqu'un embryon est formé et en croissance, certaines cellules se spécialisent et deviennent des organes et des parties du corps indépendants. Ils doivent être différenciés pour leurs fonctions respectives tout en collaborant pour la santé de tous.

    En outre, tout groupe n’est que l’agglomération volontaire de ses individus distincts. À moins que vous ne commenciez avec l'individu, vous ne pouvez pas former une coalition sans former des maîtres et des esclaves.

    Protégez les droits de l'individu et tout le reste suivra. Annulez l'individu et vous obtiendrez uniquement la guerre des gangs et le règne de la foule. Et ils ne parviendront pas à une répartition plus équitable de la richesse, car ils reviendront à la mentalité de gangs consistant à voler les assiégés. Tout ce qui va changer, c'est quel gang est au top. La redistribution forcée est un crime.

    Quant à supprimer le capitalisme, pensez-y un peu plus. Ce que nous ne voulons pas, c'est ce qu'on appelle le «capitalisme de copinage», ou notre gang contre le leur. Ce n'est pas du capitalisme au sens classique du terme, où les gens travaillent et investissent, et où chacun est actionnaire. Par exemple, Kickstarter. C'est volontaire et à taille humaine.

    Pourtant, en revenant à l'échantillon organique, un corps n'a qu'un cerveau, un cœur, un foie, etc., bien que des paires de poumons et de reins.

    Ces parties ne se font pas concurrence dans un corps sain; leurs ressources ne sont pas supprimées et redistribuées à d’autres parties; et leur survie et leur bien-être dépendent de la collaboration, chacun jouant son rôle sans forcer ni exploiter les autres. Les ressources (prise alimentaire) sont utilisées efficacement pour que toutes les pièces fonctionnent correctement, sans querelle pour savoir qui devrait en obtenir davantage. Le protocole pour cela est câblé, comme une Constitution ou un code bien écrit.

    De plus, ils ne se font pas la guerre. Le corps mondial peut apprendre de cela.

    La destruction mutuelle au sein de l'espèce est un problème dans le programme. Mais c'est aussi un comportement appris. Assassiner son propre genre n'est ni prédestiné ni une partie indélébile de la nature humaine. Le modèle peut être réparé et World Beyond War fait les premiers pas dans cette direction. Merci pour ça.

    1. Tous les groupes ne sont pas des associations volontaires; certains groupes sont composés de maîtres et d'esclaves.
      Parfois, le système immunitaire d'une personne est suffisamment confus pour attaquer d'autres parties du corps; cette maladie auto-immune.

    1. Merci Kathryn. Il ne fait aucun doute que nous ne pouvons pas World Beyond War sans changements massifs dans la façon dont les États-Unis se conduisent. Nous avons besoin d'un éveil spirituel de la part du public américain et nous devons prendre le contrôle de notre gouvernement.

  9. Si un plan pour la paix dans le monde était voté lors d'un référendum mondial, pensez-vous qu'il serait approuvé? L'idée est présentée à ratificationthroughreferendum.org

  10. Je proposerais ce qui suit pour examen: (1) La manière dont les décisions sont prises influe sur le résultat. La sociocratie propose un ensemble d'outils et de protocoles basés sur le consentement (et l'absence d'objection primordiale). C'est une alternative à la règle de la majorité (et à la tyrannie de la majorité). Comme tout outil, il peut être élégant et d'un design magnifique, mais ne fonctionne que comme prévu en fonction de l'intention sous-jacente et des capacités de la ou des personnes qui l'utilisent.

    J'ai le sentiment que la «démocratie» telle que nous la pratiquons est profondément imparfaite, mais continue d'être soutenue par les gens et les politiciens des États-Unis comme la quintessence de la bonne gouvernance. Je crois qu'à moins et jusqu'à ce que les défauts soient largement reconnus aux États-Unis, il y aura un effort continu pour reproduire notre modèle sous une forme ou une autre.

    Il existe également ce sens prédominant d'exception, renforcé et renforcé par la mythification continue de nos actions, de notre politique étrangère et de notre politique intérieure.

    Je les mentionne, non pas pour décourager vos bons et dignes efforts, mais plutôt pour alerter tous ceux qui partagent vos préoccupations avec certaines des prédilections culturelles historiques et actuelles que nous serions avisés de reconnaître et de remplacer par un compte rendu honnête des dommages causés. à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de nos frontières.

    Aucun d'entre nous n'aura probablement `` la '' réponse, `` la '' conception ... ce sera plus probablement dans le processus d'une véritable collaboration, partageant une profonde préoccupation pour le bien-être de tous, intégrité et ouverture complètes, équivalence de voix, écoute profonde et considération que nous pourrions arriver à des propositions dignes de mise en œuvre… et réexamen une fois en place. Ce n'est pas seulement la qualité du processus, mais l'inclusion d'un réexamen périodique prévu et rigoureux associé à la volonté d'ajuster et de changer et de comprendre que le changement sera probablement à la fois sage et nécessaire pour que nous continuions à nous rapprocher monde de paix, l'absence d'armes, l'absence de dommage intentionnel, la présence de prudence, la pratique constante et l'application du principe de précaution et du principe de ne pas nuire.

    Ce sera un voyage, pas une destination.

    1. Ce que vous appelez la sociocratie a été essayé par la Société religieuse des amis. Ils existent toujours et parviennent toujours à fonctionner; cela peut prendre beaucoup de temps pour parvenir à un accord.

  11. Je soupçonne que les sociétés patriarcales sont très enclines à la guerre. Les sociétés matriarcales sont plus enclines à la paix, à la résolution non violente des conflits et à la nouvelle approche du travail policier, la police communautaire - pour former la police à calmer les situations troublées par un engagement amical avec la communauté.

  12. Charles A. Ochs commente insistant sur le fait que «la religion doit passer en premier» montre une ignorance et un déni de l'aspect spirituel de la condition humaine. La paix ne sera pas obtenue par le déni, les préjugés, l'intolérance ou l'imposition d'un système de croyance athée. L'intolérance est utilisée pour justifier la guerre (par exemple les sunnites contre les chiites au Moyen-Orient) mais elle est rarement, voire jamais, le véritable motif de la guerre. Il est important de faire la distinction entre la foi et la religion; ce dernier étant les règles à respecter. Changer les cœurs et les esprits exige l'identification et l'acceptation des différences; pas l'interdiction de quelque chose qui n'est offert à personne d'autre que l'individu de changer. Malheureusement, les attitudes anti-religieuses, nées presque exclusivement de l’ignorance, sont de plus en plus courantes. Le déni que l'aspect spirituel de la vie humaine existe et informe comment la moralité individuelle se développe ne peut jamais être pris au sérieux dans le cadre d'une résolution pour mettre fin à la guerre. Cela peut être un truisme de dire que si vous changez de cœur, l'esprit suivra cependant; la spiritualité est assise dans le «cœur» et les athées, à cause de leur déni d'une force plus grande que l'humanité, n'acquériront jamais la compétence nécessaire pour communiquer avec elle. Parmi les croyances majeures, seules certaines interprétations / distorsions / perversions de l'islam (exclusivement faites par des hommes) sont utilisées pour contrôler l'esprit des autres, infligeant des dommages, créant la peur et la terreur dans le monde d'aujourd'hui. Présumer que toutes les confessions et religions sont aussi intolérantes les unes que les autres est un déni de la vérité.
    Les plus grandes menaces à l'existence de l'humanité aujourd'hui sont les budgets et le pouvoir du Pentagone et de la CIA, la géo-ingénierie, l'effondrement du système capitaliste actuel et la dette. Ce dernier ne peut être traité efficacement qu'en déclarant un jubilé de remise de dette; essuyer l'ardoise et recommencer.
    Quelques citations pertinentes: -
    «Le vice inhérent au capitalisme est le partage inégal des bénédictions; la vertu inhérente au socialisme est le partage égal des misères. - Winston Churchill
    «Personne ne prétend que la démocratie est parfaite ou sage, en effet; on a dit que la démocratie était la pire forme de gouvernement - à l'exception de toutes les autres qui ont été essayées. - Winston Churchill

  13. Premièrement, je dois vous parler de ma communauté, qui a été conçue il y a 10 ans par un visionnaire, pour être une communauté intergénérationnelle qui prend les enfants en famille d'accueil et les adopte généralement et les aînés aident les enfants dans les programmes après l'école et les plus jeunes aident les aînés. . Tout le monde ici est le bienvenu, nécessaire et se sent utile.
    Une société peut être gérée de la sorte, mais seulement dans de petites communautés. La plupart du temps, les grandes entreprises sont à blâmer, mais nous sommes toujours au courant de conflits horribles dans des pays qui ne sont pas contrôlés par des entreprises. La grande majorité des gens du monde entier sont élevés pour être craintifs, agressifs et incapables de raisonner clairement les moyens de faire la paix dans leurs communautés et leurs foyers, sans penser au monde.

    Je pense que les petites poches de gens pacifiques dans le monde entier, affectent plus de changements que ne peuvent jamais arriver les grands (ou petits) gouvernements.
    Nous pouvons continuer à bâtir ces nouvelles communautés. Nous ne pouvons jamais inciter les chefs de gouvernement de la Corée du Nord aux États-Unis à abandonner leurs méthodes dangereuses.

  14. Il est essentiel de souligner l’importance des systèmes éducatifs, que ce soit à l’école ou à la maison, et auprès des jeunes générations pour la réalisation d’un monde aussi prometteur!
    L'agressivité, la colère et toutes les réactions naturelles de l'homme ne peuvent être intensifiées que par un degré d'ignorance et de violence généralisée par la négligence et l'insécurité implantées dans l'esprit de nos enfants.
    Si les enfants sont élevés dans un environnement naturel et accueillant, ils seront des humains normaux interactifs. S'ils ont une famille dans le sens du soutien et du temps de qualité - pas nécessairement dans les termes d'une mère et d'un père - ces jeunes esprits peuvent en fait étendre leurs neurones pour penser à mener une vie intellectuelle saine. Pour mener une vie saine, il faut penser à la paix. Sans paix, la santé ne peut être atteinte, ou du moins le type de santé que nous visons!
    Les humains ne sont ni pervers ni destructeurs par nature, et même s'ils l'étaient, la meilleure chose à leur sujet est qu'ils peuvent être apprivoisés!
    Parler de traumatismes émotionnels à un plus jeune âge, parler de l'isolement social, ou peut-être de la violence implantée, et ainsi de suite, sont les précurseurs de la guerre. Vous avez besoin d'un humain fragile dont l'esprit peut être manipulé par l'argent, la renommée, l'acceptation ou la vengeance, ou tout simplement en déclenchant une insécurité quelconque, pour déclencher une guerre. Un humain qui a une forte emprise sur sa vie, un humain né et élevé avec des valeurs élevées et des principes bien fondés, un humain qui a grandi avec le soutien et la reconnaissance nécessaire, ne doit pas tomber dans le piège de la guerre pour cause, ni du moi individuel, ou le stéréotype laide de la nature humaine, cet humain va se lever et changer le cours de la guerre.
    Maintenant, pensez à une génération entière: que peuvent-ils réellement faire s'ils comprenaient et réalisaient leur valeur en tant que jeunes individus?
    Cela nécessite un effort multidisciplinaire, cela sonne poétique, mais c'est réalisable. En regardant avec soi-même, éliminer les insécurités en les réalisant et en les acceptant est une étape essentielle pour aller de l'avant.
    Les médias changent la donne. Les gouvernements, les familles, les cercles sociaux, les enseignants et même les animaux domestiques ont tous un rôle à jouer.
    Élever des enfants émotionnellement intelligents est une étape importante réalisable.
    Laissons les individus faire la paix avec leurs propres corps et âmes, et la paix dans le monde prévaudra par elle-même.

  15. C'est notre droit de vivre, mais de vivre dans un environnement sûr!

    Nous devons commencer par apprendre à nous-mêmes et aux autres comment créer une culture de la paix, en commençant par les écoles, les universités, les séances de sensibilisation, les activités sociales, les médias pour mieux faire entendre notre voix.

    La guerre ne concerne pas les bombes et les produits chimiques, elle touche tous les aspects de nos sociétés, la discrimination, la pauvreté, le travail des enfants, la mort néonatale, les conflits politiques, les crises économiques, la consommation de drogue, ,, et la liste continue ..

    Il n’ya pas de magie, tout le monde devrait partir de sa propre maison, de son propre pays, de sa propre société. Les humains peuvent retrouver leur nature habituelle, la paix dans le monde peut être atteinte, c’est un long voyage qui vaut la peine d’être essayé!

  16. C'est notre droit de vivre, mais de vivre dans un environnement sûr!

    Nous devons commencer par apprendre à nous-mêmes et aux autres comment créer une culture de la paix, en commençant par les écoles, les universités, les séances de sensibilisation, les activités sociales, les médias pour mieux faire entendre notre voix.

    La guerre ne concerne pas les bombes et les produits chimiques, elle touche tous les aspects de nos sociétés, la discrimination, la pauvreté, le travail des enfants, la mort néonatale, les conflits politiques, les crises économiques, la consommation de drogue, ,, et la liste continue ..

    Il n’ya pas de magie, tout le monde devrait partir de sa propre maison, de son propre pays, de sa propre société. Les humains peuvent retrouver leur nature habituelle, la paix dans le monde peut être atteinte, c’est un long voyage qui vaut la peine d’être essayé!

  17. L'un des droits fondamentaux de l'homme est de vivre en bonne santé, de jouir de l'égalité des droits pour pouvoir survivre, accéder à l'éducation, avoir accès à l'eau, à l'air, au sol, à la nourriture et à tout autre élément important pour vivre, grandir et travailler en bonne santé. tous les citoyens ont le droit de vivre comme nos ancêtres précédents vivaient avant la guerre. nous sommes tous nés pour être égaux, chacun devrait être traité avec respect et dignité. afin de prévenir les conflits et la violence, nous devons appliquer le système de paix. Ainsi, nous vivrons et ne craindrons jamais les événements imprévus, nous recevrons une bonne éducation, y compris les bases de la paix contre la violence. les enfants seront exposés à différentes cultures et auront des amis de nombreux pays. ces enfants ont le droit de vivre et de grandir et ne jamais être soldat ou serviteur appartenant à des pays de la superpuissance.
    vous ne devez pas vous battre avec votre ennemi, apprenez-lui tout votre art de la paix!

  18. Il est malheureux de voir comment les pays continuent d’allouer des droits en fonction du marché, indifférents aux conséquences qui affectent la population du pays et ses environs.

    Pour atteindre un "World beyond War», Nécessite un changement de perspective pour changer les résultats en soi. En effet, un problème politique existe, mais des solutions pour résoudre les conflits politiques ont été recherchées en vain. Il est temps de se rendre compte que le milieu (c'est-à-dire la culture) dans lequel surgissent les guerres ou les conflits est l'un des problèmes fondamentaux.
    Les cultures façonnées par le militarisme continueront de semer «les graines de la guerre». Par conséquent, des étapes vers la création d'une culture de paix sont essentielles pour mettre fin aux conflits, aux violations des droits de l'homme, à l'injustice sociale, et la liste est longue. Nous devons commencer par nous-mêmes à créer une culture avec un but commun et un sentiment d'unité.

  19. Il est malheureux de voir comment les pays continuent d’allouer des droits en fonction du marché, indifférents aux conséquences qui affectent la population du pays et ses environs.

    Pour atteindre un "World beyond War», Nécessite un changement de perspective pour changer les résultats en soi. En effet, un problème politique existe, mais des solutions pour résoudre les conflits politiques ont été recherchées en vain. Il est temps de se rendre compte que le milieu (c'est-à-dire la culture) dans lequel surgissent les guerres ou les conflits est l'un des problèmes fondamentaux.
    Les cultures façonnées par le militarisme continueront de semer «les germes de la guerre». Il est essentiel de prendre des mesures pour créer une culture de la paix afin de mettre fin aux différends, aux violations des droits de l’homme, à l’injustice sociale, et ainsi de suite. Nous devons commencer par nous-mêmes à créer une culture fondée sur un objectif commun et un sens de l’unité.

  20. Personnellement, je pense qu'il n'est jamais trop tard pour commencer à mettre en place des mesures pour empêcher les guerres et induire la paix. Et cette situation sera atteinte lorsque nous commencerons par nous-mêmes. Pour que chacun de nous commence par lui-même, cela commence par l'éducation. Et à partir de là, chaque personne qui sera éduquée sur la guerre et la paix élèvera éventuellement une nouvelle génération qui sera également éduquée. Et c'est ainsi que ça se passe. Donc, si cet objectif n'était pas atteint bientôt, nous en serons au moins proches.
    Je voudrais me concentrer sur un début important qui est d’enseigner aux enfants et à l’adolescence: l’âge d’apprentissage est l’enfance et l’adolescence. Les écoles publiques et privées sont responsables de cela. Le gouvernement devrait donc mettre en place un nouveau cours obligatoire pour tous les types d’écoles sur ce sujet. Par conséquent, ces racines vont grossir et grandir avec une réflexion particulière sur ce sujet.

    Commençons par un point. et c'est ainsi qu'il commence à se répandre..Mais COMMENCONS AU MOINS D'UN POINT SPÉCIFIQUE!

  21. Je crois que la paix n’est pas l’absence de désaccord ou de conflit, c’est quand deux ou plusieurs personnes en désaccord trouvent un compromis et vivent en harmonie. Les conflits doivent être résolus de manière à rendre toutes les parties heureuses sans aucune arme.

    Je pense qu'il existe de nombreuses alternatives à la guerre, et une bonne communication les dépasse toutes. Les guerres peuvent éclater à partir d'un seul mot comme "Feu!". Nous ne voulons pas de ça. Ce n'est pas une façon de résoudre les problèmes.

    Une autre façon d'arrêter les guerres est d'arrêter la fabrication et le commerce d'armes! Le problème est que certaines entreprises vivent de la guerre… Elles la mettent à feu pour pouvoir vendre leur production. Ce problème doit être abordé. Mais je souligne encore une fois que s'il y avait une bonne communication entre deux États, la guerre n'aurait pas lieu.

    De plus, de nombreux enfants sont élevés pour devenir violents. Nous voyons de nombreux tout-petits apprendre à utiliser un fusil! Ce n'est pas acceptable et devrait être un problème mondial à résoudre. Je pense que «l'éducation à la paix» devrait commencer avec les nourrissons. Les enfants devraient apprendre dans les écoles à changer l'histoire et à ne pas la répéter. On ne devrait pas leur dire de mémoriser les dates et les événements, l'histoire devrait être une session pour trouver des alternatives aux mauvais événements.

    Tout cela nécessite une prise de conscience afin que les gens prennent conscience des conséquences de la guerre avant son déclenchement, comme la destruction, les maladies, la faim, la mort et de nombreux autres problèmes de santé physique et mentale.

    L'environnement dans lequel nous vivons façonne notre avenir, nous devons donc le rendre sain et pacifique pour nous et les générations à venir. Faisons leur hériter la paix, pas la guerre.

  22. Je crois que la paix n’est pas l’absence de désaccord et de conflit, c’est lorsque deux ou plusieurs personnes en conflit trouvent un compromis pour vivre en harmonie et dans la justice.

    Pour arrêter la guerre, il devrait y avoir une bonne communication entre les gens car un simple mot comme «Feu» peut déclencher une guerre. Une autre étape à faire est de mettre en œuvre «l'éducation pour la paix» dans les écoles pour apprendre aux nourrissons à vivre en paix. L'histoire ne doit pas être simplement une classe pour mémoriser les dates et les événements; ce devrait être une session pour trouver des alternatives aux mauvaises décisions prises dans le passé, en particulier celles qui ont conduit à la guerre. De plus, les cultures qui apprennent aux enfants à utiliser un fusil devraient être modifiées. Ce sont les enfants d'aujourd'hui qui façonnent l'avenir.

    En outre, il faudrait sensibiliser les gens pour leur montrer les conséquences de la guerre avant qu’ils en soient la cause un jour. La guerre ne fait pas que démolir des bâtiments, c'est aussi un problème de santé publique dans lequel les personnes se retrouvent sans abri, affamées et atteintes de maladies physiques et mentales.

    Sans compter que les entreprises qui fabriquent, vendent et échangent des armes doivent être arrêtées le plus tôt possible. Ils déclenchent des guerres pour profiter et vendre leur production. De nos jours, les armes sont devenues beaucoup plus dangereuses que jamais, en particulier les armes nucléaires qui pourraient effacer toute la planète si une guerre commençait à les utiliser. Nous devrions être très prudents et prêts à arrêter une guerre si elle apparaît.

    L'environnement dans lequel nous vivons affecte notre santé. Laissez les générations futures hériter de la paix et de la santé, pas de la guerre.

  23. Il est malheureux de voir comment les pays continuent d’allouer des droits en fonction du marché, indifférents aux conséquences qui affectent la population du pays et ses environs.

    Pour atteindre un "World beyond War», Nécessite un changement de perspective pour changer les résultats en soi. En effet, un problème politique existe, mais des solutions pour résoudre les conflits politiques ont été recherchées en vain. Il est temps de se rendre compte que le milieu (c'est-à-dire la culture) dans lequel surgissent les guerres ou les conflits est l'un des problèmes fondamentaux.
    Les cultures façonnées par le militarisme continueront de semer «les germes de la guerre». Il est essentiel de prendre des mesures pour créer une culture de la paix afin de mettre fin aux différends, aux violations des droits de l’homme, à l’injustice sociale, et ainsi de suite. Nous devons commencer par nous-mêmes en créant une culture fondée sur un objectif commun et un sens de l’unité.

  24. Nous en avons assez des guerres à cause de problèmes politiques, économiques, financiers et contraires à l'éthique. Il est temps de dire non à la guerre et des millions de oui à la paix car c'est notre droit de vivre. Je sais que la grande décision n'est ni entre mes mains ni entre vos mains. C'est beaucoup plus gros. Mais au moins essayons de nous éduquer et de nous habituer à la paix et aux principes de vie communs. Élevons nos enfants sur la culture de l'auto-construction et la culture du respect du droit des autres à vivre en paix Combien de temps cela prend-il, notre génération et les générations à venir refuseront cette action purement illégale

  25. Je crois que la paix n’est pas l’absence de désaccord et de conflit, c’est lorsque deux ou plusieurs personnes en conflit trouvent un compromis pour vivre en harmonie et dans la justice.

    Pour arrêter la guerre, il devrait y avoir une bonne communication entre les gens car un simple mot comme «Feu» peut déclencher une guerre. Une autre étape à faire est de mettre en œuvre «l'éducation pour la paix» dans les écoles pour apprendre aux nourrissons à vivre en paix. L'histoire ne doit pas être simplement une classe pour mémoriser les dates et les événements; ce devrait être une session pour trouver des alternatives aux mauvaises décisions prises dans le passé, en particulier celles qui ont conduit à la guerre. De plus, les cultures qui apprennent aux enfants à utiliser un fusil devraient être modifiées. Ce sont les enfants d'aujourd'hui qui façonnent l'avenir.

    En outre, il faudrait sensibiliser les gens pour leur montrer les conséquences de la guerre avant qu’ils en soient la cause un jour. La guerre ne fait pas que démolir des bâtiments, c'est aussi un problème de santé publique dans lequel les personnes se retrouvent sans abri, affamées et atteintes de maladies physiques et mentales.

    Sans compter que les entreprises qui fabriquent, vendent et échangent des armes doivent être arrêtées le plus tôt possible. Ils déclenchent des guerres pour profiter et vendre leur production. De nos jours, les armes sont devenues beaucoup plus dangereuses que jamais, en particulier les armes nucléaires qui pourraient effacer toute la planète si une guerre commençait à les utiliser. Nous devrions être très prudents et prêts à arrêter une guerre si elle apparaît.

    L'environnement dans lequel nous vivons affecte notre santé. Laissez les générations futures hériter de la paix et de la santé, pas de la guerre.

  26. Nous rêvons d'un monde où seule la paix existe, mais nous devons être réalistes à un moment donné et nous demander: est-il vraiment possible de vivre sans guerre?
    La guerre de nos jours n'est pas explicite, on se bat pour littéralement tout, dans un monde plein de gens matériels qui ne pensent qu'à leurs propres avantages, où les forts ont le pouvoir de tout faire, il est vraiment difficile de mettre fin à ce qu'on appelle la «guerre »Mais nous devons être toujours optimistes quant à notre avenir et aux prochaines générations, nous ne devons pas perdre l'espoir de vivre dans un environnement sûr, nous pouvons au moins en rêver….

  27. Il est regrettable que la société d’aujourd’hui croie que la guerre est la solution à tout. Dans notre monde d'aujourd'hui, la guerre est très romancée. L'image d'un héros de guerre étant réuni avec sa famille, un soldat embrassant sa femme pour la première fois après avoir passé des mois à l'écart, le son d'une rêverie patriotique jouant à l'arrière-plan. C'est ce que les médias nous disent être la guerre. Cependant, ceux d’entre nous qui sommes géographiquement éloignés de la guerre ne voyons pas les ravages qu’elle provoque. Beaucoup d'entre nous ne voyons pas les millions de personnes se déplacer de leurs foyers et nous ne voyons pas les répercussions mentales de la guerre sur toutes les personnes impliquées. Il est grand temps que les détenteurs du pouvoir politique se rendent compte que la guerre n'est pas la solution. La guerre est provoquée par la cupidité et une soif de pouvoir insatiable de la part de ceux qui sont prêts à ne reculer devant rien pour obtenir ce qu'ils veulent. Au lieu d'essayer d'éviter la guerre à tout prix, les pays développent des armes et des bombes plus sophistiquées pouvant tuer des millions de personnes. Nous ne devrions pas être fiers d’avoir développé les armes les plus meurtrières et d’avoir assassiné des civils. Nous ne pouvons être fiers de nous-mêmes que lorsque nous travaillons ensemble et partageons la Terre et les ressources qui nous ont été données. Tant qu'il y a la guerre, il ne peut y avoir de place pour la paix.

  28. En effet, un puissant message à méditer profondément et à prendre des initiatives en transmettant la paix chez nous, des enfants à la communauté, et en renforçant le système éducatif par le biais de programmes d’enseignement sur la paix et de changer la façon dont l’histoire est enseignée à nos enfants.

    En outre, les profits générés par la guerre cesseraient si seulement les conditions qui favorisaient la guerre étaient déracinées par les pays qui se réconcilient et par les nations qui acceptaient de ne pas être d’accord sur les différences et les conditions propices aux négociations et à la paix.

  29. C'est vraiment une excellente initiative et un message puissant que nous devons communiquer à notre communauté en commençant par nous-mêmes. Je crois fermement que la violence, bien que ce soit une tendance innée que nous portons en raison de notre instinct de survie, est un choix! avec la mise en valeur et la mise en œuvre appropriées des droits de l'homme et des valeurs sociales, les gens connaîtront la valeur de la paix.
    La démilitarisation est une étape cruciale, mais c'est un marché basé sur la demande, ou ce que nous pouvons appeler la «demande créée», donc l'étape principale est d'arrêter cette demande en diffusant la connaissance de la paix, et ici je pense que nous devrions aborder l'importance de religion, car aucune des religions n’appelle à la violence, mais elles appellent toutes à l’amour et à l’humanité, mais la mauvaise interprétation et la mobilisation sectaire parrainée par les mêmes pays qui vendent les armes aux pays en conflit sont la principale raison des guerres sectaires que nous sont témoins!

  30. Mettre fin à la guerre est un effort fastidieux qui nécessite l'élimination de l'élément le plus violent de la société, l'ignorance. Mettre fin à toutes les guerres et transformer le monde en un lieu de paix prendra beaucoup de temps. La première étape vers la prévention de la guerre consistera à donner la priorité à des valeurs essentielles telles que les droits de l'homme, la justice sociale et la santé. Ce n’est pas la religion qui cause la guerre, c’est un masque utilisé pour manipuler les gens afin d’approuver la guerre. Les gens se battent au nom de leur religion parce qu'ils sont ignorants et toutes les religions promeuvent donc la paix.
    Le militarisme et l'impérialisme sont les nouvelles pandémies dans le monde d'aujourd'hui. Ils sont intégrés aux sociétés, modifiant ainsi les valeurs et les attitudes. Cela se traduit par l'allocation de ressources lorsque les dépenses militaires sont prioritaires sur la santé, l'éducation et le bien-être social.
    C'est la soif humaine de pouvoir et d'argent qui ouvre la voie aux guerres. Par conséquent, éduquer les générations futures est une étape essentielle car elles guideront le monde vers la paix. Nous devons travailler à élever une génération qui accepte, du contenu, de la non-violence, etc. Cela prendra du temps, mais cela peut arriver et nous devrions commencer par affiner nos systèmes scolaires, qui sont les instituts sociaux les plus influents. Nous devons apprendre aux enfants à être sages, responsables et respectueux des autres. Pour nous, nous devons sensibiliser à ces problèmes en organisant des mouvements sociaux pour promouvoir la paix.
    «La paix ne peut être maintenue par la force; cela ne peut être réalisé que par la compréhension. "
    -Albert Einstein

  31. Mettre fin à la guerre est un effort fastidieux qui nécessite l'élimination de l'élément le plus violent de la société, l'ignorance. Mettre fin à toutes les guerres et transformer le monde en un lieu de paix prendra beaucoup de temps. La première étape vers la prévention de la guerre consistera à donner la priorité à des valeurs essentielles telles que les droits de l'homme, la justice sociale et la santé. Ce n’est pas la religion qui cause la guerre, c’est un masque utilisé pour manipuler les gens afin d’approuver la guerre. Les gens se battent au nom de leur religion parce qu'ils sont ignorants et toutes les religions promeuvent donc la paix.
    Le militarisme et l'impérialisme sont les nouvelles pandémies dans le monde d'aujourd'hui. Ils sont intégrés aux sociétés, modifiant ainsi les valeurs et les attitudes. Cela se traduit par l’allocation des ressources, lorsque les dépenses militaires ont la priorité sur la santé, l’éducation et le bien-être social.
    C'est la soif humaine de pouvoir et d'argent qui ouvre la voie aux guerres. Par conséquent, éduquer les générations futures est une étape essentielle car elles guideront le monde vers la paix. Nous devons travailler à élever une génération qui accepte, du contenu, de la non-violence, etc. Cela prendra du temps, mais cela peut arriver et nous devrions commencer par affiner nos systèmes scolaires, qui sont les instituts sociaux les plus influents. Nous devons apprendre aux enfants à être sages, responsables et respectueux des autres. Pour nous, nous devons sensibiliser à ces problèmes en organisant des mouvements sociaux pour promouvoir la paix.
    «La paix ne peut être maintenue par la force; cela ne peut être réalisé que par la compréhension. "
    -Albert Einstein

  32. Eh bien, la paix est réalisable, mais son délai de mise en œuvre est assez long. La paix commence quand vous et moi pensons à notre pays en premier lieu comme une responsabilité, nous mettons nos conflits négatifs de côté et pensons à une plus large échelle. La paix commence lorsque les gens s'engagent davantage dans le service communautaire en apprenant le don et l'empathie. Ainsi, ils ne pensent plus à la violence et essaient de trouver des solutions alternatives aux problèmes. L'éducation à la paix dans les écoles, le niveau accru d'individus éduqués ainsi que le rôle élevé des ONG sont tous prometteurs pour un avenir meilleur.
    Enfin, les gens ne devraient pas rester seuls, laissant toute la responsabilité aux politiciens et aux gouvernements. Les gens doivent toujours se rappeler que la paix commence par des comportements sains et une pensée mentale.

  33. so.much.hope. Je suis ravi de finir de lire ce résumé. la paix est la justice pour tous et la guerre ne le donne pas. Je pense que le plus grand obstacle sera la cupidité et le plus beau cadeau sera le monde que nous créerons pour nos petits-enfants.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Traduire dans n'importe quelle langue