Des militants peignent des traces de chars sur les portes des marchands d'armes

By World BEYOND War, Août 10, 2021

CANADA – Des militants de tout le Canada ont célébré lundi le troisième anniversaire du massacre des autobus scolaires au Yémen par des manifestations contre les fabricants d'armes et les bureaux du gouvernement, appelant le Canada à arrêter toutes les exportations d'armes vers l'Arabie saoudite. Le bombardement saoudien d'un bus scolaire dans un marché bondé du nord du Yémen le 9 août 2018 a tué 44 enfants et dix adultes et en a blessé de nombreux autres.

En Nouvelle-Écosse, des militants ont manifesté devant les installations de Lockheed Martin à Dartmouth. La bombe utilisée lors de la frappe aérienne sur le bus scolaire yéménite a été fabriquée par le fabricant d'armes Lockheed Martin. Lockheed Martin Canada est une filiale en propriété exclusive de la société américaine Lockheed Martin.

[Vidéo de la manifestation : Diffusion en direct, Un batteur autochtone interprète une chanson de guérison, l'enfant a un message pour Lockheed Martin]

« Il y a trois ans aujourd'hui, un autobus scolaire entier d'enfants a été abattu par une bombe de 500 livres de Lockheed Martin. Je suis ici aujourd'hui dans les installations de Lockheed Martin avec mon jeune enfant, du même âge que la plupart des enfants de ce bus, pour tenir cette entreprise responsable de la mort de ces 44 enfants et m'assurer qu'ils ne sont pas oubliés », a déclaré Rachel Small de World BEYOND War.

https://twitter.com/WBWCanada/status/1425130727532900353

À London, des militants ontariens ont peint en rouge des chenilles de chars menant au domicile de Danny Deep, président de General Dynamics Land Systems, une entreprise de la région de Londres qui fabrique des véhicules blindés légers (VBL) pour le Royaume d'Arabie saoudite. Des traces ont également été peintes dans les bureaux des députés libéraux locaux Peter Fragiskatos (London-Centre-Nord) et Kate Young (London-Ouest). People for Peace London et Labor Against the Arms Trade ont appelé à la conversion des industries de guerre comme l'usine GDLS de Londres à une production verte pacifique afin de maintenir de bons emplois répondant aux besoins humains plutôt que de promouvoir la guerre.

La semaine dernière, il a été révélé que le gouvernement canadien avait approuvé un nouvel accord pour vendre pour 74 millions de dollars d'explosifs à l'Arabie saoudite en 2020. Depuis le début de la pandémie, le Canada a exporté pour plus de 1.2 milliard de dollars d'armes vers l'Arabie saoudite. En 2019, le Canada a exporté des armes d'une valeur de 2.8 milliards de dollars vers le Royaume, soit plus de 77 fois la valeur en dollars de l'aide canadienne au Yémen la même année. Les exportations d'armes vers l'Arabie saoudite représentent maintenant plus de 75 % des exportations militaires non américaines du Canada.

À Vancouver, des membres de la communauté yéménite et des alliés se sont rassemblés au bureau de circonscription du ministre de la Défense Harjit Sajjan. La Mobilisation contre la guerre et l'occupation (MAWO), l'Association communautaire yéménite du Canada et le Mouvement Fire This Time pour la justice sociale ont organisé un rassemblement appelant à la fin des ventes d'armes mortelles par le Canada à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite. Les passants ont remarqué des traces de chars rouges allant du trottoir à la porte du bureau du ministre de la Défense Sajjan, ainsi que des banderoles et des pancartes exigeant la fin du soutien du Canada aux crimes de guerre saoudiens au Yémen.

"Aujourd'hui, nous nous souvenons des plus de 40 enfants et 11 adultes qui ont été tués par une frappe aérienne saoudienne sur leur bus scolaire, il y a trois ans, le 9 août 2018", a déclaré Azza Rojbi, militante tunisienne, auteur et membre exécutif de Mobilisation contre la guerre et l'occupation. (MAWO). « Nous ne devons pas oublier que la bombe à guidage laser qui a tué ces enfants a été fabriquée aux États-Unis et que les armes qui continuent de tuer des Yéménites chaque jour sont vendues par le Canada et les États-Unis à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite.

À St. Catharines, des membres de la communauté ont collé des découpages d'enfants sur la porte du député Chris Bittle pour représenter chacun des enfants tués dans l'attentat à la bombe contre un autobus scolaire.

Maintenant dans sa sixième année, la guerre menée par les Saoudiens contre le Yémen a tué près d'un quart de million de personnes, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires. Cela a également conduit à ce que l'organisme des Nations Unies a qualifié de « pire crise humanitaire au monde ».

« Un enfant au Yémen mourra toutes les 75 secondes cette année à cause de la guerre en cours, selon le Programme alimentaire mondial. En tant que parent, je ne peux pas rester les bras croisés et permettre au Canada de continuer à profiter de cette guerre en vendant des armes à l'Arabie saoudite », a déclaré Sakura Saunders, membre du conseil d'administration de World BEYOND War. « Il est ignoble que le Canada continue d'alimenter une guerre qui a conduit à la pire crise humanitaire de la planète et à de lourdes pertes civiles au Yémen.

L'automne dernier, le Canada a été pour la première fois nommé publiquement comme l'un des pays contribuant à alimenter la guerre au Yémen par un groupe d'experts indépendants surveillant le conflit pour l'ONU et enquêtant sur d'éventuels crimes de guerre commis par les combattants, dont l'Arabie saoudite.

« Que Trudeau se présente à cette élection en prétendant avoir mené une" politique étrangère féministe "est manifestement absurde compte tenu de l'engagement indéfectible de ce gouvernement à envoyer des milliards de dollars d'armes à l'Arabie saoudite, un pays tristement célèbre pour son bilan en matière de droits humains et son oppression systématique des femmes. L'accord saoudien sur les armes est l'exact opposé d'une approche féministe de la politique étrangère », a déclaré Joan Smith de Nova Scotia Voice of Women for Peace.

Plus de 4 millions de personnes ont été déplacées à cause de la guerre, et 80 % de la population, dont 12.2 millions d'enfants, ont désespérément besoin d'une aide humanitaire. Cette même assistance a été contrecarrée par le blocus terrestre, aérien et naval du pays par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite. Depuis 2015, ce blocus empêche la nourriture, le carburant, les marchandises commerciales et l'aide d'entrer au Yémen.

Contacts pour les médias:
World BEYOND War: Rachel Small, organisatrice du Canada, canada@worldbeyondwar.org
Mouvement contre la guerre et l'occupation : Azza Rojbi, rojbi.azza@gmail.com
Entretiens disponibles en anglais, français, espagnol et arabe.

FOLLOW twitter.com/hashtag/CanadaArrêterArmerSaudi pour des photos, des vidéos et des mises à jour de partout au pays.

 

une réponse

  1. C'est formidable de voir les actions entreprises au Canada contre Lockheed Martin et d'autres sociétés transnationales (STN) vouées à la mort et à la destruction. Ici à Aotearoa/NZ, nous avons vu une certaine attention médiatique accordée à certaines sociétés néo-zélandaises comme Air NZ qui ont apporté un soutien militaire aux Saoudiens dans la crucifixion du Yémen.

    Mais il y a eu un silence omniprésent sur la responsabilité de l'axe anglo-américain dans cette guerre génocidaire. Et non seulement cette attention des médias locaux était très sélective, mais les STN comme Lockheed Martin n'ont pas été touchées.

    Lockheed Martin a en fait une présence omniprésente ici, au service de notre propre armée. C'est un investisseur de premier plan dans Rocket Lab, basé aux États-Unis, qui fait partie de la soi-disant Force spatiale américaine.

    Il y a maintenant une campagne croissante contre Rocket Lab sur le sol néo-zélandais. Nous sommes certainement solidaires contre le bellicisme et la barbarie perpétrés dans le monde entier.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs

Notre théorie du changement

Comment mettre fin à la guerre

Défi Move for Peace
Événements anti-guerre
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

C'est votre chance de réinventer un world beyond war
Boutique WBW
Traduire dans n'importe quelle langue