Yves Engler

Yves Engler est membre du conseil consultatif de World BEYOND War. Il est basé au Canada.

Yves Engler est un militant et auteur montréalais qui a publié 12 livres dont son dernier Monter la garde pour qui ? Une histoire populaire de l'armée canadienne. Yves est né à Vancouver de parents de gauche militants syndicaux et impliqués dans la solidarité internationale, les mouvements féministes, antiracistes, pacifistes et autres mouvements progressistes. En plus de participer à des manifestations, il a grandi en jouant au hockey. Il était un coéquipier peewee de l'ancienne vedette de la LNH Mike Ribeiro au Huron Hochelaga à Montréal avant de jouer dans la Ligue junior de la Colombie-Britannique.

Yves est devenu actif pour la première fois dans les questions de politique étrangère canadienne au début des années 2000. Initialement concentré sur l'organisation anti-mondialisation des entreprises, l'année où il a été élu vice-président de l'Union des étudiants de Concordia, Benjamin Netanyahu a été empêché de prendre la parole à l'université pour protester contre les crimes de guerre d'Israël et le racisme anti-palestinien. Les manifestations ont déclenché une réaction massive contre l'activisme étudiant sur le campus - y compris l'expulsion d'Yves de l'université pour avoir tenté d'occuper son poste élu au sein du syndicat étudiant alors qu'il était banni du campus pour son rôle supposé dans ce que l'administration a décrit comme une émeute - et prétend de partisans du Premier ministre israélien que Concordia était un foyer d'antisémitisme. Plus tard dans l'année scolaire, les États-Unis ont envahi l'Irak. Avant la guerre, Yves a aidé à mobiliser les étudiants pour assister à un certain nombre de manifestations massives contre la guerre. Mais ce n'est qu'après qu'Ottawa a aidé à renverser le gouvernement haïtien démocratiquement élu en 2004 qu'Yves a commencé à sérieusement remettre en question l'image de soi du gardien de la paix du Canada. En apprenant la contribution du Canada aux politiques violentes et antidémocratiques en Haïti, Yves a commencé à contester directement la politique étrangère de ce pays. Au cours des trois années suivantes, il s'est rendu en Haïti et a aidé à organiser des dizaines de marches, de discours, d'actions, de conférences de presse, etc. critiques du rôle du Canada dans le pays. Au cours d'une conférence de presse sur Haïti en juin 2005, Yves a versé du faux sang sur les mains du ministre des Affaires étrangères Pierre Pettigrew et a crié « Pettigrew mensonges, les Haïtiens meurent ». Il a ensuite passé cinq jours en prison pour avoir perturbé un discours du Premier ministre Paul Martin sur Haïti (le gouvernement a cherché à le garder en prison pendant toute la campagne électorale de six semaines). Yves est également co-auteur Le Canada en Haïti : faire la guerre à la majorité pauvre et a aidé à établir le Réseau d'action Canada-Haïti.

Au fur et à mesure que la situation en Haïti se stabilisait, Yves a commencé à lire tout ce qu'il pouvait trouver sur la politique étrangère du Canada, qui a abouti à la Livre noir de la politique étrangère canadienne. Cette recherche a également commencé un processus qui a conduit à ses autres livres. Dix de ses douze titres portent sur le rôle du Canada dans le monde.

Ces dernières années, Yves a cherché à mobiliser des militants pour affronter les politiciens par une action directe et pacifique. Il a interrompu environ deux douzaines de discours/conférences de presse du Premier ministre, de ministres et de chefs de partis d'opposition pour remettre en question leur militarisme, leurs positions anti-palestiniennes, leurs politiques climatiques, l'impérialisme en Haïti et leurs efforts pour renverser le gouvernement vénézuélien.

Yves a joué un rôle important dans la campagne réussie pour s'opposer à la candidature du Canada pour un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies. Il est l'un des fondateurs de l'Institut canadien de politique étrangère.

En raison de ses écrits et de son activisme, Yves a été critiqué à plusieurs reprises par des représentants des conservateurs, des libéraux, des verts et du NPD.

Nos campagnes

Comment mettre fin à la guerre

Cours en Ligne
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

Événements à venir
Montrez-le fièrement

WBW Store

Rechercher dans WorldBeyondWar.org

Inscrivez-vous aux e-mails d'actualité et d'action contre la guerre

Traduire dans n'importe quelle langue