Pleins feux sur les bénévoles : Fatoumata Sossia Djire, coordinatrice de la section Mali

En français plus bas

Chaque mois, nous partageons les histoires de World BEYOND War bénévoles et stagiaires du monde entier. Vous souhaitez faire du bénévolat ou un stage avec World BEYOND War? E-mail greta@worldbeyondwar.org.

Emplacement :

Bamako, Mali

Comment vous êtes-vous impliqué dans l'activisme anti-guerre et World BEYOND War (WBW)?

Tout a commencé lorsque j'ai voyagé au Ghana pour améliorer mes compétences en anglais dans l'espoir d'obtenir un meilleur emploi dans le secteur financier. Durant mon séjour là-bas, j'ai découvert une institution renommée connue sous le nom de KAIPTC – Kofi Annan International Peacekeeping Training Centre. Ce centre est un établissement leader en Afrique de l'Ouest, dispensant une formation aussi bien aux militaires qu'aux civils sur la prévention et la gestion des conflits. À la fin du programme, j'ai choisi d'orienter ma proposition sur l'impact du conflit malien sur les activités économiques des femmes. Les recherches menées pour cette étude m’ont conduit dans un voyage périlleux à Tombouctou au plus fort du conflit. En chemin, nous avons rencontré des mines terrestres en feu au bord de la route et des groupes armés munis de munitions. Cette expérience a été ma rencontre directe avec les horreurs de la guerre. Écouter les histoires de nombreuses femmes sur le terrain a été à la fois pénible et inspirant, alimentant ma détermination à soutenir ces femmes et à contribuer à mettre fin au conflit. Depuis ce moment, j’ai ressenti un appel à la paix, me propulsant dans une exploration plus profonde du domaine de la paix.

Je me suis engagé dans divers programmes liés à la paix et j'ai mené des recherches et des articles sur le sujet. Création d'une section au Mali a été une décision importante, car c'est grâce à une formation à la réconciliation à l'Institut des États-Unis pour la paix (USIP) que j'ai établi un lien avec le Coordinateur de la section WBW Sénégal, qui m'a fait découvrir les initiatives mondiales de WBW. Cette rencontre a été comme une bénédiction, correspondant à ma passion et à mon objectif. Explorer l'organisation page web a révélé une richesse de ressources et de matériaux qui ont profondément influencé mon point de vue, modifiant ma conviction que mettre fin à la guerre nécessitait une combinaison d’approches militaires et de développement. Je remets maintenant en question ce récit et crois fermement au pouvoir des actions non-violentes pour mettre fin aux conflits. Cette conviction m'a motivé à créer la section du Mali, qui est désormais officiellement enregistrée en tant qu'association nationale.

Sur quels types d'activités WBW travaillez-vous ?

Depuis 2012, le Mali est confronté à une crise multidimensionnelle marquée par la guerre, le terrorisme et la violence. Dans ce contexte, WBW Mali a décidé de se lancer dans l’éducation à la paix, notamment en créant des clubs de paix au niveau universitaire. Les clubs de paix au Mali visent à permettre à notre public cible d'apprécier l'importance de la paix pour le développement et à les doter des connaissances et compétences essentielles dont ils ont besoin pour réduire la violence sous toutes ses formes dans la société et leurs communautés. Nous voulons faire de ces jeunes de véritables ambassadeurs de la paix au Mali afin qu'ils puissent prévenir et gérer les conflits dans leurs familles, leurs communautés, leurs écoles et même dans leur propre pays.

Quelle est votre principale recommandation pour quelqu'un qui souhaite s'impliquer dans l'activisme anti-guerre et la WBW ?

World BEYOND War fournit la plate-forme idéale pour les défenseurs de la paix, offrant des réseaux, des outils et des ressources essentiels à la construction d'une paix durable. Les formations de l'organisation nous permettent de remettre en question le statu quo et de prendre des mesures décisives pour la paix. Cette formation cultive un état d’esprit de transformation, nous inspirant à rechercher des solutions créatives au système de guerre défectueux qui nuit à la fois à l’humanité et à la planète.

Qu'est-ce qui vous motive à plaider pour le changement?

Ce qui me motive, c'est l'existence de alternatives à la guerre. Grâce à ces choix accessibles et activement soutenus, n’importe quel pays peut opter pour une décision intelligente pour éviter un conflit. Lorsqu’une nation se rend compte que le paradigme de guerre existant se nourrit du contrôle, de la colonisation, de la disparité et de l’injustice, elle cessera de s’y engager et approuvera plutôt le Système de sécurité global alternatif et œuvrer pour son avancement.

Cela m’inspire un sentiment d’espoir, qui renforce mon optimisme et mon dévouement à promouvoir la paix au Mali, car les approches actuelles ont donné lieu à des progrès limités vers la paix.

Publié le 21 mai 2024.

 

Chaque mois, nous partageons les histoires des volontaires et stagiaires de World BEYOND War à travers le monde. Vous souhaitez vous porter volontaire ou effectuer une étape auprès de World BEYOND War ? Envoyez un message à greta@worldbeyondwar.org.

Lieu:

Bamako, Mali

Comment vous êtes-vous impliquée dans l'activisme contre la guerre et dans World BEYOND War (WBW)?

Tout a commencé lorsque je me suis rendu au Ghana pour améliorer mon expression en anglais dans l'espoir d'obtenir un meilleur emploi dans le secteur de la finance. Pendant mon séjour, j'ai découvert l'institution de renom le Centre international Kofi Annan de formation au maintien de la paix ou Kofi Annan International Peacekeeping Training Center (KAIPTC). Ce centre est un établissement de premier plan en Afrique de l'Ouest, dispensant des formations au personnel militaire et civil sur la prévention et la gestion des conflits. À l'issue du programme, j'ai choisi d'axer ma proposition sur l'impact du conflit malien sur les activités économiques des femmes. Les recherches menées dans le cadre de cette étude m'ont amené à effectuer un voyage périlleux jusqu'à Tombouctou, au plus fort du conflit. En chemin, nous avons rencontré des mines terrestres en feu sur le bord de la route et des groupes armés munis de munitions. Cette expérience a été mon premier contact direct avec l'horreur de la guerre. L'écoute des récits de nombreuses femmes sur le terrain a été à la fois bouleversante et inspirante, renforçant ma détermination à soutenir ces femmes et à contribuer à mettre fin au conflit. Depuis ce moment, j'ai ressenti un appel à la paix, ce qui m'a poussé à explorer plus avant le domaine de la paix.

J'ai participé à divers programmes liés à la paix et j'ai rédigé des documents de recherche et des articles sur le sujet. La création d'un chapitre au Mali a été une décision importante, car c'est dans le cadre d'une formation sur la réconciliation à l'Institut des États-Unis pour la paix (USIP) que je suis entrée en contact avec la coordinatrice du chapitre sénégalais de WBW, qui m'a fait découvrir les initiatives mondiales de WBW. Cette rencontre m'a serait une bénédiction, car elle correspondait à ma passion et à mon objectif. En explorateur la page web de l'organisation, j'ai découvert une multitude de ressources et de documents qui ont profondément influencé mon point de vue, modifiant ma conviction que la fin de la guerre nécessitait une combinaison d'approches militaires et de développement. Aujourd'hui, je remets en question cette idée et je crois fermement au pouvoir des actions non violentes pour mettre fin aux conflits. C'est cette conviction qui m'a poussé à créer le chapitre malien, qui est désormais officiellement enregistré en tant qu'association nationale.

Quels types d'activités réalisez-vous pour World Beyond War ?

Depuis 2012, le Mali est confronté à une crise multidimensionnelle marquée par la guerre, le terrorisme et la violence. Dans ce contexte, WBW Mali a décidé de se lancer dans l'éducation à la paix, notamment en mettant en place des clubs de paix au niveau universitaire. Les clubs de paix au Mali ont pour objectif de permettre à notre public cible d'apprécier l'importance de la paix pour le développement et de les doter des connaissances et compétences essentielles pour réduire la violence sous toutes ses formes dans la société et dans leurs communautaires. Nous voulons faire de ces jeunes de véritables ambassadeurs de la paix au Mali afin qu'ils puissent prévenir et gérer les conflits dans leurs familles, leurs communautés, leurs écoles et même dans leur propre pays.

Que recommandez-vous à quelqu'un qui souhaite s'impliquer dans l'activisme contre la guerre et dans World BEYOND War ?

World BEYOND War est la plateforme idéale pour les défenseurs de la paix, offrant des réseaux, des outils et des ressources essentielles à la construction d'une paix durable. Les formations dispensées par l'organisation nous permettent de remettre en question le statu quo et de prendre des mesures décisives en faveur de la paix. Ces formations cultivant un état d'esprit de transformation, nous incitant à rechercher des solutions créatives au système de guerre défectueux qui nuit à l'humanité et à la planète.

Qu'est-ce qui vous motive à militer pour le changement ?

Ce qui me motive, c'est l'existence d'alternatives à la guerre. Si ces choix sont accessibles et activement soutenus, n'importe quel pays peut opter pour une décision intelligente afin d'éviter la guerre. Lorsqu'une nation se rend compte que le paradigme de guerre existant se nourrit de contrôle, de colonisation, de disparité et d'injustice, elle cesse de s'y engager et, au lieu de cela, approuve le système alternatif de sécurité mondiale et s'efforce de le faire progresser.

Cela m'inspire un sentiment d'espoir, qui soutient mon optimisme et mon dévouement à la promotion de la paix au Mali, étant donné que les approches actuelles ont donné lieu à des progrès limités vers la paix.

Publié le 21 mai 2024.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs

Notre théorie du changement

Comment mettre fin à la guerre

Défi Move for Peace
Événements anti-guerre
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

C'est votre chance de réinventer un world beyond war
Boutique WBW
Traduire dans n'importe quelle langue