« Déchets colossaux » : les lauréats du prix Nobel demandent une réduction de 2 % des dépenses militaires dans le monde

Par Dan Sabbagh, The Guardian, Décembre 14, 2021

Plus de 50 lauréats du prix Nobel ont signé une lettre ouverte appelant tous les pays à réduire leurs dépenses militaires de 2 % par an au cours des cinq prochaines années et à mettre la moitié de l'argent économisé dans un fonds des Nations Unies pour lutter contre les pandémies, la crise climatique et les phénomènes extrêmes. la pauvreté.

Coordonné par le physicien italien Carlos Rovelli, la lettre est soutenue par un grand groupe de scientifiques et de mathématiciens, y compris Monsieur Roger Penrose, et est publié à un moment où la montée des tensions mondiales a entraîné une augmentation constante des budgets d'armement.

"Les gouvernements individuels sont sous pression pour augmenter les dépenses militaires parce que d'autres le font", ont déclaré les signataires à l'appui de la nouvelle Campagne Dividende de la paix. « Le mécanisme de rétroaction soutient une course aux armements en spirale – un gaspillage colossal de ressources qui pourrait être utilisé beaucoup plus judicieusement. »

Le groupe de haut niveau affirme que le plan équivaut à une "proposition simple et concrète pour l'humanité", bien qu'il n'y ait aucune perspective réaliste que des réductions des dépenses militaires soient adoptées par des gouvernements de grande ou moyenne taille, ou que les sommes économisées soient remises. à l'ONU et à ses agences.

Les dépenses militaires totales se sont élevées à 1,981 1,496 milliards de dollars (2.6 XNUMX milliards de livres sterling) l'année dernière, soit une augmentation de XNUMX %. selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm. Les cinq plus gros dépensiers étaient les États-Unis (778 milliards de dollars), la Chine (252 milliards de dollars), l'Inde (72.9 milliards de dollars), la Russie (61.7 milliards de dollars) et le Royaume-Uni (59.2 milliards de dollars) – qui ont tous augmenté leur budget en 2020.

Tensions croissantes entre la Russie et l'Occident sur des situations telles que l'Ukraine et entre La Chine, les États-Unis et leurs alliés du Pacifique sur Taïwan ont contribué à l'augmentation des dépenses, tandis que ces dernières années, certains traités de non-prolifération tels que l'accord INF, qui a maintenu les missiles nucléaires hors d'Europe, ont été autorisés à expirer.

Les signataires de la lettre soutiennent que les courses aux armements peuvent conduire à des « conflits meurtriers et destructeurs » et ajoutent : « Nous avons une proposition simple pour l'humanité : les gouvernements de tous les États membres de l'ONU négocient une réduction conjointe de leurs dépenses militaires de 2 % chaque année pour cinq ans."

Parmi les autres partisans de la lettre figurent le chef spirituel tibétain le Dalaï Lama, ancien lauréat du prix Nobel de la paix, ainsi que le biologiste et professeur de l'Université de Cambridge Sir Venki Ramakrishnan et la biologiste moléculaire américaine Carol Greider.

Ils appellent les dirigeants politiques du monde à permettre que « la moitié des ressources libérées par cet accord » soit allouée à « un fonds mondial, sous la supervision de l'ONU, pour faire face aux graves problèmes communs de l'humanité : pandémies, changement climatique et extrême pauvreté ». Un tel fonds, affirment-ils, pourrait s'élever à 1 milliard de dollars d'ici 2030.

 

Un commentaire

  1. Tout à fait d'accord! Travaillons pour la paix pas la guerre !

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

*

limite est épuisé. S'il vous plaît recharger CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les spams. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires..

Rechercher dans WorldBeyondWar.org

Inscrivez-vous aux e-mails d'actualité et d'action contre la guerre

Traduire dans n'importe quelle langue