Conflit CEDEAO-Niger : leçons de l'histoire sur la dynamique du pouvoir mondial au milieu d'un conflit régional

Par Amos Oluwatoye, secrétaire du groupe de travail sur la recherche, la planification et la communication, World BEYOND War – Nigéria, 10 octobre 2023

Le 26 juillet 2023, le Niger a connu une coup d'État qui fut l'aboutissement de diverses globaux auquel le pays est confronté, notamment l'extrême pauvreté et la mauvaise gouvernance. À la suite du récent coup d'État, qui a émergé d'un réseau complexe de facteurs internes et externes, nous nous trouvons à ce moment critique qui exige une compréhension profonde des leçons de l’histoire. La dynamique des politiques de puissance mondiales, en particulier dans les régions en proie à des conflits, a toujours façonné le cours des événements. La situation actuelle au Niger nous rappelle de manière poignante comment les puissances mondiales peuvent influencer et exploiter les conflits régionaux, souvent au détriment des populations locales. Faire des parallèles avec des épisodes historiques comme Se bousculer pour l'Afrique et à l’époque de la guerre froide, où les intérêts extérieurs ont exacerbé les conflits, nous devons tenir compte des avertissements du passé.

Apprendre de l'histoire

L’étude de l’histoire est une leçon géopolitique essentielle. Il nous fournit des informations importantes sur la façon dont les conflits locaux et les forces internationales interagissent. Le scénario actuel au Niger, qui pourrait conduire à une invasion par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), constitue un rappel brutal de la danse délicate à laquelle les grands pays ont participé tout au long de l’histoire. Tout au long de l’histoire, les conflits régionaux ont été utilisés par les puissances mondiales pour faire avancer leurs objectifs, souvent aux dépens des communautés locales.

Une tendance historique similaire peut être observée à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Se bousculer pour l'Afrique. Motivées par les aspirations impériales et le besoin de ressources, les puissances coloniales européennes ont divisé le continent africain sans se soucier de la dynamique culturelle, ethnique ou politique des territoires qu’elles ont acquis. Les effets ont été désastreux : les autochtones ont été soumis à la violence, à l’exploitation et à la sujétion au nom de l’extraction des ressources et de la domination géopolitique.

Au Niger aujourd’hui, nous pouvons encore voir des traces de ce schéma historique. Les énormes ressources naturelles du territoire, notamment les réserves de pétrole et d'uranium, attirent l'intérêt étranger pour la région. Nous ne devons pas écarter la probabilité que l’exploitation des ressources puisse influencer les décisions prises par des parties extérieures, même si l’action de la CEDEAO semble motivée par des préoccupations concernant la stabilité régionale.

La période de la guerre froide est une autre étude de cas intéressante. Concurrence mondiale entre puissances à cette époque, il alimentait et exacerbait régulièrement les conflits régionaux partout dans le monde. Les guerres par procuration, les conflits idéologiques et la quête de ressources ont conduit à des souffrances chroniques et à une instabilité dans de nombreux pays. Dans un certain nombre de conflits survenus en Afrique, des groupes concurrents ont été soutenus par des puissances mondiales, augmentant ainsi les souffrances de la population locale.

La guerre du Vietnam (1955 à 1975) a été fortement influencée par la rivalité entre les États-Unis et Union soviétique pendant la guerre froide. Ils ont illustré le concept de guerre par procuration en aggravant considérablement la situation du fait de leur engagement. L'Union soviétique a fourni un soutien militaire et économique majeur à l'effort de guerre au Nord-Vietnam, tandis que les États-Unis ont intensifié leur implication en fournissant des dizaines de milliers de soldats pour soutenir l'effort de guerre au Nord-Vietnam. Vietnam du Sud. Près de 2,000,000 58,000 1,100,000 de civils, XNUMX XNUMX militaires américains et XNUMX XNUMX XNUMX soldats nord-vietnamiens et vietcong figuraient parmi le nombre impressionnant de soldats américains. victimes. Ce conflit constitue un exemple frappant des coûts géopolitiques et humains dévastateurs encourus pendant la guerre froide en raison de la rivalité des superpuissances.

Nous pouvons encore constater aujourd’hui les effets de cette dynamique historique au Niger et dans l’ensemble du Sahel. Alors que la Russie et les États-Unis cherchent à défendre leurs intérêts sociaux, économiques et politiques dans cette partie cruciale du monde, cette situation soulève également des questions sur l’influence croissante de la Russie dans la région, qui pourrait transformer le Niger en théâtre de conflit. .

Les puissances mondiales et leurs intérêts géopolitiques en compétition pour l’influence et l’accès aux ressources lucratives ont un impact croissant sur les guerres régionales. C'est préoccupant car il est possible que ces affrontements s'intensifient et impliquent plusieurs parties.

Comment les leçons apprises peuvent éclairer notre réponse à la situation actuelle au Niger 

Nous devons garder un œil attentif et nous méfier de ce que font les superpuissances pour garantir que leur implication dans les conflits régionaux favorise la stabilité et répond aux besoins des populations locales plutôt que d’exacerber le conflit et d’exploiter la situation à leurs fins égoïstes. La gestion des ressources doit être transparente et responsable afin d'empêcher les étrangers de piller les richesses de l'Afrique. L’action militaire ne devrait jamais avoir la préséance sur la diplomatie et la résolution non violente des conflits. Des efforts de médiation impartiaux et internationaux sont nécessaires.

Sous la direction des Nations Unies et d’autres organisations internationales, la communauté internationale devrait travailler ensemble pour interdire l’exploitation des crises régionales à des fins géopolitiques. Des processus efficaces de prévention des conflits, de consolidation de la paix et d’aide humanitaire doivent être mis en place pour réduire le fardeau qui pèse sur les populations vulnérables.

Les organisations mondiales de la société civile devraient sensibiliser et s’opposer aux tentatives d’escalade des conflits régionaux en Afrique de l’Ouest en mettant l’accent sur la prévention des conflits par des moyens non violents. Cet engagement proactif contribuera à accroître la sensibilisation mondiale à ce problème et à susciter l’intérêt des individus avant-gardistes pour la résolution des conflits au Niger et dans d’autres pays africains. Il en résulterait une meilleure compréhension de la nature de la guerre et de ses conséquences potentielles, ce qui finirait par encourager un soutien national pour s’opposer aux intentions des puissances internationales dans les conflits régionaux.

Conclusion

L’histoire sert d’avertissement sur les répercussions possibles lorsque les puissances mondiales utilisent les guerres régionales pour faire avancer leurs propres agendas. Nous devons nous laisser guider par les leçons du passé alors que nous négocions le terrain complexe du conflit CEDEAO-Niger. En veillant à ce que la participation internationale favorise la paix, la sécurité et la prospérité pour la population du Niger et de l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest, nous avons la chance de mettre fin au cycle de l’exploitation. Les superpuissances mondiales doivent saisir cette opportunité de participation éthique plutôt que d’exploitation.

 

Réponses 2

  1. Merci pour votre article perspicace, Amos. Votre appel à « une implication éthique plutôt qu’à l’exploitation » est un mantra qui résonne dans le monde entier alors que les puissances coloniales obsolètes augmentent leur recours à une force dépassée dans des tentatives néfastes pour obtenir des avantages à court terme faussement perçus.

    Je suis encouragé à lire vos observations et j’ai hâte de lire vos actions qui soutiennent les recommandations dont vous écrivez.

    Cordialement,

    Tim Pluta
    World BEYOND War Espagne
    Réseau mondial pour la paix des anciens combattants

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Articles Relatifs

Notre théorie du changement

Comment mettre fin à la guerre

Défi Move for Peace
Événements anti-guerre
Aidez-nous à grandir

Les petits donateurs nous permettent de continuer

Si vous choisissez de faire une contribution récurrente d'au moins 15 $ par mois, vous pouvez sélectionner un cadeau de remerciement. Nous remercions nos donateurs récurrents sur notre site Internet.

C'est votre chance de réinventer un world beyond war
Boutique WBW
Traduire dans n'importe quelle langue