Les femmes et la guerre : World BEYOND WarFestival du film virtuel 2024 de

Festival du cinéma : les femmes et la guerre
C'est fini ! Merci aux 403 inscrits venus de 18 pays qui nous ont rejoint pour le festival du film de cette année !

S'inscrire World BEYOND War pour notre 4ème festival de films virtuel annuel !

À l'occasion de la Journée internationale de la femme (8 mars), le festival de films virtuel « Femmes et guerre » de cette année, du 9 au 23 mars 2024, explore l'intersection des femmes, de la guerre et de la masculinité militarisée.. Chaque semaine, nous organiserons une discussion Zoom en direct avec des représentants clés des films et des invités spéciaux pour répondre à vos questions et explorer les sujets abordés dans les films. Faites défiler vers le bas pour en savoir plus sur chaque film et nos invités spéciaux, et pour acheter des billets !

Fonctionnement

World BEYOND War comprend que notre pass festival payant n'est peut-être pas possible pour tout le monde en ce moment et nous sommes ravis d'offrir gratuitement l'un des films de notre festival cette année. Inscrivez-vous ici pour voir Naila et le soulèvement, le film Just Vision 2017, gratuit. Pour accéder à notre programmation complète des films de notre festival et aux 3 tables rondes, veuillez vous inscrire ci-dessous pour obtenir le pass principal du festival. Veuillez noter que lorsque vous vous inscrivez au pass principal du festival, Naila et le soulèvement sera également inclus. // World BEYOND War comprend que notre passage au festival de forme page peut ne pas être possible pour tous en ce moment et nous sommes ravis d'offrir un des films de notre festival de forme gratuit cet an, tant en espagnol qu'en anglais. Inscrivez-vous ici pour voir Naila et le Levantamiento, comme le film Just Vision de 2017, sans coût en espagnol et en anglais.

Jour 1 : Discussion sur « l'israélisme » le samedi 9 mars de 3h00 à 4h00, heure normale de l'Est (GMT-5)

Deux jeunes juifs américains – Simone Zimmerman et Eitan – sont élevés pour défendre l’État d’Israël à tout prix. Eitan rejoint l'armée israélienne. Simone soutient Israël sur « l’autre champ de bataille » : les campus universitaires américains. Lorsqu’ils sont témoins de leurs propres yeux des mauvais traitements infligés au peuple palestinien par Israël, ils sont horrifiés et ont le cœur brisé.

Ils rejoignent le mouvement des jeunes Juifs américains luttant contre la vieille garde concernant la centralité d'Israël dans le judaïsme américain et exigeant la liberté du peuple palestinien. Leurs histoires révèlent un fossé générationnel au sein de la communauté juive américaine, alors que de plus en plus de jeunes Juifs remettent en question les récits que leurs synagogues et les professeurs des écoles hébraïques leur nourrissaient lorsqu’ils étaient enfants.

Le film présente également des voix comme Jacqui, un éducateur juif qui dit que « le judaïsme est Israël et Israël est le judaïsme », et l'ancien président de la Ligue anti-diffamation Abe Foxman, qui affirme que des voix comme celles de Simone et d'Eitan représentent une petite minorité. Des leaders d’opinion comme Peter Beinart, Jeremy Ben-Ami, Noura Erakat, Cornel West et Noam Chomsky interviennent également.

Réalisé par deux cinéastes juifs débutants qui partagent une histoire similaire à celle des protagonistes du film, Israélisme (2023) est produit par Daniel J. Chalfen (Loudmouth, Boycott), lauréat de Peabody et quatre fois nominé aux Emmy Awards, Brian A. Kates, deux fois lauréat d'un Emmy (Marvelous Ms. Maisel, Succession), et édité par Tony Hale, lauréat d'un Emmy (L'histoire du plastique), Israélisme explore de manière unique comment les attitudes juives envers Israël changent radicalement, avec des conséquences massives pour la région et pour le judaïsme lui-même.

Visionnez la bande annonce:
Panélistes:

Simone Zimmermann

Co-fondateur du mouvement IfNotNow

Simone Zimmerman est une organisatrice et stratège basée à Brooklyn, New York. Son parcours personnel est actuellement présenté dans le film Israélisme, sur une jeune génération de Juifs américains qui ont été transformés en étant témoins de la réalité en Cisjordanie et en se connectant avec les Palestiniens. Zimmerman est co-fondateur d’IfNotNow, un mouvement populaire de Juifs américains œuvrant pour mettre fin au soutien de la communauté juive américaine au système d’apartheid israélien. Elle est actuellement directrice de la communication de la Diaspora Alliance, une organisation internationale dédiée à la lutte contre l'antisémitisme et ses abus. Elle est membre du conseil d’administration de l’association Juifs pour l’action pour la justice raciale et économique, du conseil consultatif du magazine Jewish Currents et est une leader d’opinion émergente de la gauche juive américaine.

Sahar Vardi

Sahar Vardi est une militante antimilitariste et anti-occupation de Jérusalem. Elle est objectrice de conscience et fait partie du mouvement de refus israélien depuis plus d’une décennie. Ces dernières années, elle a dirigé le programme israélien pour l’American Friends Service Committee, où elle a contribué à la création de la base de données sur les exportations militaires et sécuritaires israéliennes, et a développé des recherches et des campagnes contre les exportations d’armes israéliennes et les violations des droits de l’homme associées à cette industrie.

Debbie Cowen

Membre fondateur, Réseau des professeurs juifs

Deb Cowen est professeure au Département de géographie et de planification de l'Université de Toronto. Elle est membre fondatrice et membre du comité directeur du Jewish Faculté Network. Le travail de Deb s'intéresse à la vie intime de la guerre dans des espaces ostensiblement civils, à la logistique de la chaîne d'approvisionnement et du capitalisme racial, ainsi qu'aux géographies contestées des infrastructures coloniales. L'auteur de La vie mortelle de la logistique : cartographier la violence dans le commerce mondial et Workfare militaire : le soldat et la citoyenneté sociale au Canada, Deb a également co-édité Guerre, citoyenneté, territoire et La vie numérique dans la ville mondiale : contester les infrastructures, et avec Katherine McKittrick et Simone Browne, co-édite la série de livres Duke University Press Les courses.

Rachel Small (modératrice)

Organisateur canadien, World BEYOND War

Rachel Small est l'organisatrice canadienne de World BEYOND War. Basée à Toronto, au Canada, sur Dish with One Spoon et sur le territoire autochtone du Traité 13, Rachel est une organisatrice communautaire qui s'organise au sein de mouvements locaux et internationaux de justice sociale et environnementale depuis plus d'une décennie. Elle est membre fondatrice de la Coalition Les Juifs disent non au génocide, qui a mobilisé des milliers de Juifs pour agir contre la violence de l’État israélien et la complicité du Canada depuis octobre 2023.

Jour 2 : Discussion sur « Naila and The Uprising » le samedi 16 mars de 3h00 à 4h00, heure avancée de l'Est (GMT-4)

Lorsqu’un soulèvement national éclate en 1987, une femme à Gaza doit choisir entre l’amour, la famille et la liberté. Intrépide, elle embrasse les trois, rejoignant un réseau clandestin de femmes dans une histoire inspirante qui traverse la mobilisation non-violente la plus dynamique de l’histoire palestinienne – la Première Intifada.

Visionnez la bande annonce:

World BEYOND War comprend que notre pass festival payant n'est peut-être pas possible pour tout le monde en ce moment et nous sommes ravis d'offrir gratuitement l'un des films de notre festival cette année. Inscrivez-vous ici pour voir Naila et le soulèvement, le film Just Vision 2017, gratuit. Pour accéder à notre programmation complète des films de notre festival et aux 3 tables rondes, veuillez vous inscrire ci-dessous. Veuillez noter que lorsque vous vous inscrivez au pass principal du festival, Naila et le soulèvement sera également inclus.

Panélistes:

Rula Salamé

Directeur de l’éducation et de la sensibilisation en Palestine, Just Vision

Rula Salameh est une journaliste chevronnée, organisatrice communautaire et directrice de l'éducation et de la sensibilisation en Palestine pour Just Vision, une organisation qui comble un vide médiatique sur Israël-Palestine grâce à une narration indépendante et à un engagement stratégique du public. Elle a produit trois des films de Just Vision - Vigilant (2009), Mon quartier de Géographie (2012) et avec la Naila et le soulèvement (2017) - et a dirigé les efforts d'engagement public de l'équipe dans la société palestinienne pendant plus de 13 ans. Depuis 2019, elle publie une chronique hebdomadaire dans Ma'an News couvrant les questions sociales palestiniennes du point de vue des communautés de base. En plus de son travail avec Just Vision, Rula est l'animatrice de Falasteen al-Khair (« Philanthropie en Palestine »), l'une des émissions de télévision les plus populaires en Palestine. Rula a été l'un des fondateurs de la Société palestinienne de radiodiffusion en 1993, à la suite des accords d'Oslo. Elle a été agent de liaison au Moyen-Orient pour l'organisation Peace X Peace, coordinatrice du projet pour la non-violence et la démocratie au Moyen-Orient (MEND) et a créé un laboratoire informatique et une bibliothèque pour enfants dans le camp de réfugiés d'Aida à Bethléem grâce à son travail avec Refugee Trust International. . Elle a dirigé et pris la parole lors de centaines d'événements dans les territoires palestiniens occupés, ainsi qu'aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans le monde entier, partageant ses expériences en tant qu'organisatrice communautaire, productrice de documentaires et résidente de Jérusalem avec des milliers de publics, notamment des femmes, des jeunes, des chefs religieux, réfugiés, dirigeants politiques, journalistes et au-delà. Rula est titulaire d'un baccalauréat en sociologie de l'Université Birzeit de Ramallah et d'un diplôme international en informatique de commerce et de gestion du Cambridge International College. Elle est membre de la Fédération internationale des journalistes et siège au conseil d'administration des Amis palestiniens sans frontières.

Jordana Rubenstein-Edberg (modératrice)

Associée à l'engagement du public, Just Vision

Jordana est l'associée de l'engagement public pour Just Vision, une organisation qui comble un vide médiatique en Israël-Palestine grâce à une narration indépendante et à un engagement stratégique du public. Dans le cadre de son rôle, elle travaille en collaboration au sein de l'organisation pour soutenir les efforts de sensibilisation, de communication et de narration. Jordana est titulaire d'un double diplôme en journalisme et en théâtre sur les droits de l'homme du Bard College, où elle a co-organisé un programme d'éducation artistique en Cisjordanie pendant quatre ans. Elle est également titulaire d'un MFA en pratique sociale de la Corcoran School of Art de DC, un programme unique qui combine art et politique publique. Jordana est cinéaste et plasticienne. Avant Just Vision, elle a reçu la bourse Thomas J. Watson, où elle a étudié les pratiques de narration visuelle en Amérique centrale et du Sud. Elle a également travaillé dans un certain nombre d'organisations à but non lucratif, de galeries et de cinéma, notamment la National Geographic Society (DC), Monument Lab (PA), Steps to End Family Violence (NYC), Artists Striving to End Poverty (NYC) et le Centre Nashman pour l'engagement civique (DC). Ses films et œuvres visuelles ont été présentés à la Transformer Gallery (DC), à Art Basel (Miami) et à la Corcoran Gallery (DC).

David Swanson (animateur)

Co-fondateur et directeur exécutif, World BEYOND War

David Swanson est co-fondateur, directeur exécutif et membre du conseil d'administration de World BEYOND War. David est auteur, activiste, journaliste et animateur de radio. Il est coordinateur de campagne pour RootsAction.org. Les livres de Swanson incluent War Is A Lie. Il blogue sur DavidSwanson.org et WarIsACrime.org. Il anime Talk World Radio. Il est nominé pour le prix Nobel de la paix et a reçu le prix de la paix 2018 de la US Peace Memorial Foundation.

Jour 3 : Discussion sur « Power on Patrol » le samedi 23 mars de 3h00 à 4h00, heure avancée de l'Est (GMT-4)

Comme les médias nous le rappellent quotidiennement, la violence et la guerre ont un effet dévastateur sur les pays, les communautés et les individus à travers le monde. Un documentaire d'une heure Allumer la patrouille (2022) de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF) met en lumière le concept de masculinités militarisées en tant que moteur clé de ce conflit et de cette agression, la manière dont il se manifeste dans les sociétés en conflit, comment il est soutenu et met en lumière les histoires. des alliés masculins qui accomplissent un travail vital aux côtés des militantes pour parvenir à une paix équitable.

Panélistes:

Oswaldo Montoya

Associé réseaux, MenEngage Alliance

Oswaldo Montoya est un éducateur en justice sociale. Son enfance au Nicaragua s'est déroulée au milieu des événements violents de la dictature de Somoza, de la révolution sandiniste et de la guerre imposée par les États-Unis contre le gouvernement des années 1980. Au début des années 1990, il a cofondé l'Association des hommes nicaraguayens contre la violence. Montoya est l'auteur du livre influent « Nadando Contra Corriente » ou « Nager à contre-courant », qui explore le rôle des hommes dans la promotion de l'égalité des sexes dans les relations intimes. Son dévouement à cette cause l'a amené à devenir le premier coordinateur mondial de l'Alliance MenEngage. Actuellement, Montoya joue un rôle central dans les initiatives de MenEngage pour la responsabilité des hommes envers les mouvements de défense des droits des femmes. Simultanément, il soutient les militants non-violents qui contestent l’autoritarisme au sein de la majorité mondiale (ou du Sud).

Reem Abbas

Coordinatrice des communications pour Mobiliser les hommes pour la paix féministe, Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté

Reem Abbas est la coordinatrice des communications du programme Mobiliser les hommes pour la paix féministe à la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté. Elle est également une militante féministe soudanaise.

Hareer Hashim

Gestionnaire de programme, section Afghanistan de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF)

Hareer Hashim est une jeune défenseure afghane qui travaille comme responsable de programme pour la section Afghanistan de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (WILPF). Le travail de Hareer comprend la coordination du projet Countering Militarized Masculinities: Mobilizing Men for Feminist Peace de la WILPF en Afghanistan, qui vise à nouer des alliances entre les femmes bâtisseuses de la paix et les hommes qui œuvrent pour l'égalité des sexes. Hareer est diplômé avec distinction de l'Université américaine de Dubaï (AUD), avec une spécialisation en relations internationales et un certificat en études du Moyen-Orient. Hareer a également soutenu le développement organisationnel de l'Organisation Noor pour l'éducation et le développement des capacités (NECDO) et de l'Organisation des femmes afghanes pour la paix et la liberté (AWPFO).

Guy Feugap (modérateur)

Organisateur Afrique, World BEYOND War

Guy Feugap est organisateur Afrique pour World BEYOND War. Il est professeur d'école secondaire, écrivain et militant pour la paix, basé au Cameroun. Il travaille depuis longtemps à éduquer les jeunes à la paix et à la non-violence. Son travail a placé les jeunes filles en particulier au cœur de la résolution des crises et de la sensibilisation à plusieurs enjeux au sein de leurs communautés. Il a rejoint la WILPF (Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté) en 2014 et a fondé la section Cameroun de World BEYOND War dès 2020.

Procurez-vous des billets:

**La vente de billets est maintenant fermée.**
Les billets sont tarifés selon une échelle mobile; veuillez choisir ce qui vous convient le mieux. Tous les prix sont en USD.

Traduire dans n'importe quelle langue